Existence d'une faille active possible sous le Mt Fuji


Le résultat de la recherche du Pr Hiroshi Sato et de son groupe de l'institut de recherche sur les séismes de l'université de Tokyo sera présenté le 20 mai à la conférence de l'union de géosciences. Si un séisme de magnitude 7 ou plus survient sur la faille, le groupe du Pr Sato dit que cela peut causer un l'effondrement d'une partie du Mt Fuji.

Si cela devait jamais arriver, ce ne serait pas juste l'effondrement du Mt Fuji, mais celui de 2000 ans de culture japonaise...tout au long de l'histoire du Japon (et de la préhistoire ici), le Mt Fuji a gardé sa forme et a été révéré pour cela.

D'après le Yomiuri, résumé (10 mai) :

La faille ferait 30 km de long et se situerait à la base orientale du Mt Fuji. Si cette faille bouge, cela pourrait causer un séisme de magnitude 7 qui déclencherait l'effondrement d'une partie de la montagne. Ce serait à l'endroit où la plaque continentale est touchée par la plaque de la mer des Philippines au sud. La faille de 30 km qui s'étend en direction nord-est sud-ouest est une faille de chevauchement et elle se situerait à plus de 10 km de profondeur. Des preuves existent d'un déplacement de cette faille depuis un million d'années mais on ne sait pas quand ou à quel rythme.

Accident nucléaire de Fukushima : "le scénario du pire" prévoyait l'évacuation de 500.000 personnes, dit un ministre du gouvernement

Vous souvenez-vous du "scénario du pire" que l'administration Kan a caché en mars l'année dernière et qui a été divulgué seulement en janvier 2012 ? Oui, celui-là, grâce à une mauvaise traduction du Mainichi Daily qui l'a transformé en gros titres du style "le gouvernement japonais est en train de faire des plans pour déplacer par la force 39 millions de personnes de la zone métropolitaine de Tokyo".

Aujourd'hui, Koichiro "Encourageons tous TEPCO" Genba, ministre des affaires étrangères dans l'administration Noda qui était le ministre chargé de la stratégie nationale sous l'administration Kan, prétend qu'il était celui qui a "ordonné le scénario du pire", et que le plan était d'évacuer environ un demi-million de personnes des zones à l'intérieur d'un rayon de 50 km depuis la centrale de Fuku I.

C'est toujours un nombre important, environ un quart de la population de la préfecture de Fukushima et environ 5 fois le nombre d'habitants qui ont réellement évacué. Mais c'est loin d'être les 39 millions de gens à l'intérieur d'un rayon de 250 km. Les gestionnaires de la centrale s'attendaient à une évacuation dans un rayon de 50 km après l'explosion du réacteur 1 et ils ont été surpris en apprenant que seuls les résidents dans un rayon de 20 km ont été évacués, selon un article d'un journal l'année dernière en juillet.

M. Genba est un élu de la préfecture de Fukushima. Il a dit "Encourageons tous TEPCO" juste après avoir reçu le "scénario du pire" de la commission japonaise de l'énergie atomique.

Yukio Edano rappelle l'évidence : "le coût de la décontamination de Fukushima pourra être supporté par les citoyens japonais"

La soi-disant "décontamination" effectuée expérimentalement par le gouvernement national s'est révélée être un "bide", bien que ce fut une opération juteuse pour les entreprises qui ont obtenu les contrats. Yukio Edano, le ministre de l'économie dit que l'effort du gouvernement pour décontaminer Fukushima est tellement essentiel pour le bien-être des habitants que le reste du Japon peut être sollicité à donner un coup de main. Comme si c'était une idée nouvelle.

Actuellement c'est TEPCO qui paie le coût et ensuite TEPCO à son tour demande au gouvernement national l'argent pour payer la facture du gouvernement. Le gouvernement alors va augmenter les impôts, émettre des obligations spéciales, tout ce qu'il peut pour prendre l'argent des citoyens japonais et les résidents du Japon, et le donner à TEPCO, de manière à ce que TEPCO puisse payer le gouvernement. Ce sera beaucoup plus facile en juillet quand TEPCO sera nationalisé. (par Hélios)



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Activité sismique »