Etats-unis : un millier de militaires américains formés pour lutter contre les zombies


Je vous en avait parlé il y a peu de temps dans un article (lire « Etats-unis : simulation d'un scénario catastrophe d'attaque de zombies à San Diego »), voici de nouveaux éléments complémentaires qui viennent alimenter ce buzz...
 
Après le très officiel Centre de Contrôle des Maladies (CDC) qui publie un guide de préparation à une épidémie de zombie, après la très réelle munition « Zombie-Max » (lien) fabriquée par la marque Hornady qui est devenue un de ses produits phares, et bien sûr après le très flippant fait-divers de Miami du mois de mai dernier (lien), la « hype » zombie continue aux USA avec un Stage de cinq jours organisé par la société HALO Corp et basé (entre autre - lien) sur une épidémie zombie.

zombie-training.jpgC'est le très sérieux site MilitaryTimes.com (lien) qui nous révèle les dessous de ce séminaire hors-normes.

Du 29 octobre au 2 novembre 212, un millier de personnels militaires, policiers, experts médicaux employés du gouvernement fédéral américain se retrouveront a San Diego, en Californie, pour le Halo Counter-Terrorism Summit (lien), des formations pratiques, des démonstrations réalistes, des conférences et des cours.

Et surtout des exercices d'entrainement « live » extrêmement réalistes tels que des interventions dans un village du Moyen-Orient ou un repaire de pirates (plutôt Somalie que Caraïbe...). Pour résumer l'esprit de ce type d'opération, Brad Barker, le président d'Halo Corp appelle son scénario « L'apocalypse zombie ».

« Une épidémie de Zombie serait complètement imprévisible » insiste Barker, cette idée est destinée à ajouter un peu de légèreté aux scénarios très sombres auxquels les participants du séminaire seront confrontés - des incidents avec des tireurs actifs à l'intérieur d'un hôpital ou des pilotes abattus pris au piège derrière les lignes ennemies, par exemple. Le cauchemar médical d'une pandémie est destiné attirer l'attention des personnes participants au séminaire. »

Les zombies qui erreront dans l'île vont harceler les troupes, les équipes de premier secours et les intervenants médicaux, raconte Barker. HALO a refusé de délivrer les détails du scénario pour l'instant, disant seulement que l'idée est d'interpeller les autorités, car une épidémie de zombie ressemblerait à ce type de situations médicales extrêmes où les gens deviennent déments et violent, ce qui crée une peur généralisée et un maximum de désordre.

zmax-bullets.jpgLa Zombie mania est dans l'air du temps. Le Navy Times (lien) a déjà publié un « Zombie War Deployment Guide » où l'on conseille les types d'armes les plus appropriées pour la chasse aux zombies (le Ruger .22 était le préféré). Pour des munitions vraiment adaptées, il faut aller voir du côté de Z-Max (lien).

L'Office of Public Health Preparedness and Response a, de son côté, ouvert une page spéciale Zombie sur son site (lien) ! Et même un blog (lien) où la menace zombie figure aux côtés de l'anthrax et autres joyeux fléaux qui annoncent l'apocalypse.

Bien sûr, il faut en rire. Formation, posters et guides font partie d'une campagne de sensibilisation de la population US pour convaincre les Américains de se préparer, en gros, à l'apocalypse. Cette campagne est pilotée par le DHS (Dept of Homeland Security) et elle a visiblement déjà un fort impact; le buzz créé a même obligé l'Office of Public Health Preparedness and Response à préciser dans le Huffington Post que les zombies n'existaient pas.

La ligne entre fiction et illusion est fine. L'auto-intoxication et la crédulité mènent à tout, même à être persuadé que son voisin est un zombie. Au risque de lui flanquer une décharge de chevrotines dans la tête: ça s'appelle une « preemptive strike ».
 
Rorschach (blog) est quand à lui plus pessimiste au sujet de cet article, d'après lui :
 
« Déshumaniser les gens pour les abattre sans remords, voilà le vrai but de cet entraînement qui associe un éditeur de jeux vidéos avec l'armée. »
Le prix pour participer à cette partie de « Human vs Zombies » géante n'est pas communiqué...


Vidéos :



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Actions militaires »