Etats-unis : un 11 septembre bancaire est en préparation...


Conjointement avec Folamour de Crashdebug.fr, je vous délivre cette info provenant des Chroniques de Rorschach qui confirme mes (nos) inquiétudes au sujet d'une attaque des institutions banquaires Etats-uniennes sous fausse bannière.
 
Le but du jeu ? Un remake du 11 septembre en quelques sortes, une cyber-cellule secrète mandatée par les « big boss » de la finance - en collaboration avec les dirigeants aux gouvernement - orchestre une attaque informatique de grande ampleur sur les banques principales, permettant ainsi aux élites de faire d'une pierre deux coups :
 
1) masquer l'effondrement financier qui est en train de se produire en mettant en cause l'attaque informatique comme seule responsable du désastre qui se profile,
 
2) accuser l'Iran de cette attaque informatique et en imprégner les esprits du peuple Américain par une désinformation par les médias, leur donnant ainsi le pretexte tant attendu pour avoir le feu vert de l'ONU autorisant une attaque sur le sol Iranien avec le soutien Turc et Israelien.
 
Il est évident que de cette manière, il sera bien plus facile d'orienter la colère des petits épargnants qui auront perdu toutes leurs économies vers de faux responsables islamistes, permettant ainsi d'avoir le soutien du peuple pour une guerre dont ils n'ont pas besoin, tout en donnant le champ libre pour faire passer de nouvelles lois sur une surveillance de la population et un contrôle absolu d'internet sous pretexte terroriste, c'est du grand art !
 
Je tiens à citer l'analyse de Folamour au sujet de cet article qui est importante à mon avis :
 
« ... Bien entendu, on ne peut manquer de faire le parallèle avec l'information que nous avait donné Golden Awaken (je vous ai remis la vidéo en information complémentaire), d'autant plus que notre fidèle lecteur expatrié Adrien a débusqué ce billet. Preuve en est que ce n'est pas de la rigolade, ils vont donc encore essayer de nous enfumer. J'espère simplement qu'à l'inverse du 11 septembre, cette fois la planète sera plus éveillée, enfin rien n'est moins sûr... Ceci dit, c'est une bonne raison pour matérialiser en or physique vos économies, car même si cela vise principalement les USA, il risque d'y avoir des effets de bord en Europe... Et puis, avec ce que l'on sait sur la BCE, je serai vous... »
Une menace crédible pour le système bancaire américain a été identifiée par la société de cyber-sécurité RSA qui suggère que des plans pour un hold-up très organisé, à grande échelle des banque en ligne ciblant les clients de détail aux États-Unis est actuellement en cours.
 
Dans un avis consultatif, RSA a déclaré qu'elle dispose d'informations suggérant que la bande projette de libérer un cheval de Troie (wiki) peu connu pour infiltrer les ordinateurs appartenant à des clients des services bancaires et utiliser les machines détournées pour initier des virements frauduleux de leurs comptes (lien).
 
En cas de succès, ceci se révélera être une des plus importantes opérations de Trojan bancaire qui ait jamais été organisée à ce jour. Mor Ahuvia, spécialiste des communications avec l'équipe de RSA Fraud Action, a déclaré aujourd'hui que le gang recrute actuellement environ 100 botmasters, dont chacun serait responsable de mener des attaques de cheval de Troie contre les clients des banques américaines en échange d'une part du butin.
 
Chaque botmaster sera soutenu par un « investisseur » qui fournira l'argent pour acheter le matériel et les logiciels nécessaires pour les attaques.
 
« C'est la première fois que nous assistons à une opération de cyber-crimes financièrement orchestrée à cette échelle », a déclaré Ahivia. « Nous avons vu des attaques DDoS et des piratages auparavant, mais nous ne les avons jamais vu organisés à cette échelle. »
L'avertissement de RSA intervient à un moment où les banques américaines sont déjà en état d'alerte. Au cours des deux dernières semaines, les opérations en ligne de plusieurs grandes banques, dont JP Morgan Chase, Bank of America, Citigroup et Wells Fargo ont été perturbées par ce qui semblait être des attaques coordonnées par déni de service...
 
Un groupe peu connu appelé « Cyber-combattants des Brigades Izz ad-din qassam Al » a revendiqué les attaques, mais certains experts en sécurité pensent qu'une nation peut avoir été derrière la campagne en raison de la nature, l'échelle et l'organisation des attentats.
 
La dernière discussion suggère qu'ils ont maintenant les comptes individuels des consommateurs en ligne de mire, Ahuvia prévient que la bande projette d'infiltrer les ordinateurs aux États-Unis avec un cheval de Troie malveillant appelé Gozi Prinimalka (lien).
 
Le malware est une version actualisée d'un cheval de Troie bancaire beaucoup plus ancien, Gozi, qui a été utilisé par les cybercriminels pour voler des millions de dollars auprès des banques américaines.
 
Le plan du groupe est apparemment de planter le programme cheval de Troie sur de nombreux sites Internet et d'infecter les ordinateurs lorsque les utilisateurs visitent ces sites. Le cheval de Troie est déclenché lorsque l'utilisateur d'un ordinateur infecté types sur certains mots - comme le nom d'une banque spécifique - dans une chaîne d'URL.
 
Informations complémentaires :
 
 • Les gouvernements et les grandes banques se préparent-ils à un effondrement financier imminent ? (Le-veilleur)
 • QE3 : Le début de l'apocalypse financière globale ? (Le-veilleur)
 • Etats-unis : cyber-attaques de grande ampleur sur les banques, info ou « false flag » ? (Le-veilleur)
 • Domination : la « stratégie du choc », l'arme oligarchique (Le-veilleur)
 • BCE - 22.000 milliards d'€uros manquent à l'appel... (Crashdebug.fr)
 • Les banques américaines redoutent une vague de cyberattaques... (Crashdebug.fr)
 • Argent virtuel & Argent physique (Crashdebug.fr)
 • La seule façon de transporter vos économies dans le temps sans encombre... (Crashdebug.fr)


Vidéos :



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Conspirations »