Etats-unis : le super volcan Yellowstone placé en vigilance jaune pour des évènements inhabituels


Observateur attentif de l'activité sismique et volcanique croissante à travers le monde, et conscient du potentiel destructeur hors normes du super volcan Yellowstone, je garde régulièrement un oeil sur les données et mesures concernant la caldeira (wiki) su parc de Yellowstone (wiki). Cela fait déjà au moins un mois que j'avais remarqué des relevés sismographiques inhabituels sur cette zone, mais n'étant pas un spécialiste et ne voulant pas vous alarmer inutilement, j'ai préféré garder cela de coté.
 
La situation vient officiellement de changer, j'en profite donc pour vous informer des dernières observations, mais tout d'abord, regardons un peu l'histoire de ce « monstre » :
 
Il y a 2,1 millions d'années, l'éruption la plus violente connue s'est déroulée, rejetant 2450 km3 de matières volcaniques et créant la formation géologique de Huckleberry Ridge Tuff.
 
Il y a 1,2 million d'années, une éruption moins importante rejetant 280 km3 de matières a donné naissance à la Island Park Caldera et à la formation géologique de Mesa Falls Tuff.
 
Il y a environ 640.000 ans, une troisième éruption volcanique recouvrit de cendres volcaniques et de roches tout l'ouest des États-Unis, une partie du centre du pays, et s'étendit jusqu'à la côte Pacifique et au Mexique. Ce cataclysme fut équivalent à 3000 fois l'éruption du Vésuve en 794 ou 1000 fois plus puissant que l?éruption du mont Saint Helens en 1980 ! L'éruption entraîna également la formation géologique nommée Lava Creek Tuff.
 
il y a 160.000 années, une éruption mineure a eu lieu, formant une caldeira plus modeste qui contient actuellement la partie ouest du lac Yellowstone.
 
Il y a 70.000 ans, la dernière éruption a eu lieu, rebouchant une grande partie de la caldeira avec ses coulées de laves.

image005[1].jpgChacune des trois premières éruptions (les plus violentes), ont relâché d'énormes quantités de cendres qui se sont répandues à des milliers de kilomètres de leurs lieux d'origine.

Les gaz et les cendres ont probablement eu un grand impact sur le climat de la planète tout en amenant une extinction massive d'espèces vivantes principalement en Amérique du Nord.
 
Comme vous pouvez le remarquer, même si les deux dernières manifestations étaient moins virulentes, il n'en reste pas moins que le temps qui sépare chaque éruption diminue au fil du temps. Pour le moment, rien n'indique pour autant que la prochaine ne soit imminente, mais restons vigilants tout de même.

Des nouvelles peu rassurantes nous parviennent du volcan Yellowstone aux USA.

YML_EHZ_WY_01_2012102700.gifLa communauté scientifique s'inquiète sur des événements inhabituels sur le super volcan Yellowstone situé au États-Unis. En effet, suite a des essaims de séismes qui se sont produits dernièrement ainsi que des événements récents inhabituels, une vigilance jaune a été enclenchée ce mercredi.

Dans un communiqué officiel les scientifiques qui surveillent attentivement le super volcan Yellowstone nous informent avec le bulletin ci-dessous (pdf).

Bulletin de suivi de l'activite volcanologique du parc national de yellowstone (émis le 26 octobre 2012 à 21h25 UTC)
 
Qualification de l'événement : essaim sismique notable.
 
Faits nouveaux : L'essaim sismique a repris de plus belle ce 26 octobre 2012 au même emplacement que celui du 14 octobre.
 
Observations :
 
Un essaim sismique particulièrement marqué s'est produit le 14 octobre 2012 à l'Ouest du geyser Old Faithful, avec des hypocentres de profondeurs comprises entre 10 et 30 kilomètres environ. Un regain de l'activité s'est produit le 26 octobre 2012 dans la même zone.
 
Pour l'essaim du 14 octobre 2012 :
 
 • Absence de soulèvement de sol significatif.
 • 3 séismes de magnitudes égales ou sup à 3.
 • Séismes de magnitudes sup à 5 inexistants.
 • Nombreux séismes de magnitudes comprises entre 0 et 3.
 • Pas de signes notables sur l'imagerie satellitaire.
 • Absence d'activité hydrothermale inhabituelle.
 • Accroissement de la distance entre les épicentres corrélé négativement à la profondeur des hypocentres.
 • Absence de corrélation entre les horaires et la profondeur des hypocentres.
 • 43 séismes au total.
 
Pour la nouvelle salve du 26 octobre 2012 :
 
 • Absence de soulèvement de sol significatif.
 • Absence de séismes de magnitudes égales ou sup à 3.
 • Séismes de magnitudes sup à 5 inexistants.
 • Quelques séismes de magnitudes comprises entre 0 et 3.
 • Pas de signes notables sur l'imagerie satellitaire.
 • Absence d'activité hydrothermale inhabituelle.
 • Absence de corrélation pour la distance entre les épicentres et la profondeur des hypocentres.
 • Absence de corrélation entre les horaires et la profondeur des hypocentres.
 • Profondeur des hypocentres de 6 à 16 kilomètres.
 • 08 séismes au total.
 
Discussion :
 
Pour l'essaim du 14 octobre l'etude approfondie des hypocentres a montré un accroissement de la distance entre les epicentres au fur et a mesure que la profondeur diminue, réalisant un schema en forme de triangle inverse. En revanche les horaires des evenements ne semblent pas correles avec la profondeur des hypocentres.
 
Un nouvel essaim sismique s'est produit le 26 octobre au meme emplacement que celui du 14. La situation doit etre encore surveillee attentivement, notamment les donnees gps. Le niveau jaune est donc maintenu pour une duree indeterminee.
 
On pensera a rechercher une deformation du sol dans les prochains mois. En l'absence de nouvelles donnees interessantes, le niveau d'alerte pourra etre retrograde au niveau vert. En cas d'aggravation de la situation, le niveau jaune ou orange sera maintenu ou  enclenché.
 
On pensera a rappeler qu'un niveau jaune ne sert qu'a souligner une/des manifestation(s) qui sortent du bruit de fond, et qu'il ne signe en aucun cas une menace eruptive. pas de panique donc.
 
 • Résultats : Il semble qu'un événement se produit en profondeur. Sa nature semble impossible à définir, en tout cas pour le moment.
 
 • Conclusion : Activité non inquiétante jusqu'à preuve du contraire.
 
 • Evolution possible : Des essaims sismiques marqués sont toujours possibles.
 
 • Conséquences possibles : Menace mineure - le risque éruptif est faible voir très faible mais non inexistant pour les prochains mois ou les prochaines années.
 
Une attention particulière est requise :
 
 • Le phénomène ne doit être pris à la légère sans être qualifié de préoccupant.
 • Ne paniquez pas.
 • Tenez-vous au courant de l'évolution de la situation.

webi_YELL.jpgVoici les liens correspondants aux relevés des sismographes situés sur la carte ci-contre (lien), comme vous le verrez, certains sont assez agités.

• LKWY - Lake  • MCID - Moose Creek
• YDC - Denny Creek  • YHB - Horse Butte
• YHH - Holmes Hill  • YLA - Lake Butte
• YLT - Little West Thumb  • YMC - Maple Creek
• YML - Mary Lake  • YMP - Mirror Lake Plateau
• YMR - Madison River  • YMS - Mt Sheridan
• YMV - Mammoth Vault  • YNR - Norris Junction
• YPC - Pelican Cone  • YPK - Parker Peak
• YPP - Pitchstone Plateau  • YSB - Soda Butte
• YTP - The Promontory  • YUF - Upper Falls

Le dispositif est gradué sur échelle de 6 niveaux, proportionnels au risque éruptif et à l'ampleur du phénomène volcanique envisagé (lien) :
 
VIGILANCE VERTE : Activité normale. Pas de vigilance particulière requise.
VIGILANCE JAUNE : Une attention particulière est requise. Des phénomènes d'un caractère suspect sont actuellement observés.
VIGILANCE ORANGE : Une vigilance particulière s'impose. Des phénomènes présentant un danger marqué sont possibles.
VIGILANCE ROUGE : Une vigilance absolue s'impose. Des phénomènes d'une dangerosité très importante voir d'un caractère exceptionnel sont à craindre.
VIGILANCE ECARLATE : Une éruption d'ampleur non négligeable vient de débuter ou est actuellement en cours. Des conséquences gravissimes sont possibles.
VIGILANCE NOIRE : Une éruption d'ampleur catastrophique est actuellement en cours. Des conséquences d'une gravité extrême sont possibles.



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Activité volcanique »