Etats-unis : le Sud de la Californie déclare l'état d'urgence suite à un essaim de séismes


Malgré que le USGS tente de rassurer la population en déclarant que cette série de séismes n'indique pas qu'un méga-séisme est imminent, il n'en reste pas moins que c'est une manifestation inhabituelle qui n'augure rien de bien rassurant considérant que la localisation visée est reconnue pour être une zone sismique fragile. Les experts répètent depuis 2-3 ans que le « Big One » de la Californie est dû et attendu à n'importe quel moment. 
 
La ville du sud de la Californie, Brawley, a pris l'initiative inhabituelle de déclarer l'état d'urgence après une série de séismes qui ont secoué 20 maisons mobiles pour les sortir de leurs fondations.  De nombreuses entreprises locales ont subi des millions de dollars de perte résultant de fermetures ou de l'absence de clients. Plusieurs infrastructures ont été endommagées et fermées.
 
Il est rare que des tremblements de terre en Californie forcent à déclarer l'état d'urgence, mais le maire de la ville de Brawley a déclaré que les récents séismes nécessitent des mesures d'urgence à cause des millions de dégâts et du danger représenté par la suite possible des choses.
 
Selon le USGS, ces séismes étaient relativement petits, mais ont culminé à un 5,5 dimanche dernier.  Il semble qu'ils soient causé par l'eau et d'autres fluides qui se déplacent dans la croûte terrestre. Les tremblements se poursuivaient hier, mercredi, et les géologues disent qu'il y en a eu des centaines au total.
 
L'état d'urgence a été décrété mardi soir.
 
Un sismologue pour le USGS a tenté de rassurer la population en déclarant que cet essaim de tremblements de terre n'est pas un signe que le « Big One » est imminent.
 
Carte USGS des séismes pour la Californie



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Activité sismique »