Etats-unis : le Pentagone prépare des millions de vaccins contre une pandémie mondiale future


Dans un communiqué de presse diffusé par le bureau de l'agence cette semaine, les scientifiques de la DARPA disent qu'ils ont franchi une importante étape afin de combattre une épidémie de grippe qui pourrait un jour décimer la population terrestre. En travaillant avec la société de vaccins Medicago Inc, le laboratoire de recherche en pointe du Pentagone dit qu'ils ont utilisé une récolte importante de plants de tabac pour aider à produire une pléthore de vaccins anti-grippe.
 
"Les tests ont confirmé qu'une seule dose de vaccin H1N1 induisait des niveaux de protection des anticorps hémagglutinine chez un modèle animal quand il est combiné avec un adjuvant standard comme l'aluminium", écrit l'agence, tout en notant, malgré tout, que "La dose équivalente nécessaire à la protection humaine contre une catastrophe naturelle ne peut être déterminée que par des essais cliniques futurs."
 
Les chercheurs se sont auparavant servis d'oeufs de poule pour récupérer des composants utilisables dans des vaccins anti-grippe. Si une future épidémie demandant aux scientifiques d'intensifier malgré tout une solution aussi rapide que possible, ils se sont orientés vers des plants de tabac pour une aide dans la production de vaccins. "Vacciner des populations vulnérables pendant le stade initial d'une pandémie est décisif pour l'endiguer," dit le Dr Alan Magill, responsable du programme de la DARPA. "Nous regardons vers des solutions basées sur les plantes pour produire des vaccins comme une alternative plus rapide et efficace aux technologies habituelles basées sur l'oeuf, et la recherche est très prometteuse."
 
L'Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) s'en est mêlée pour dire que la moitié des gens de la planète pourrait être touchée par une pandémie dans un futur proche et il faudrait au moins neuf mois pour qu'une souche de virus de pandémie devienne disponible. Avec la vie de milliards de personnes en jeu autour du monde, la DARPA a essayé de déterminer de nouveaux moyens de produire des antidotes en aussi peu de temps que possible. Aujourd'hui ses chercheurs disent qu'en un mois seulement, les scientifiques ont "produit plus de 10 millions de doses (comme défini dans le modèle animal) d'un possible vaccin antigrippe basé sur des pseudo-particules de type viral."
 
En lien avec le programme Blue Angel (Ange bleu) établi antérieurement par la DARPA, les chercheurs ont passé plusieurs années à trouver de nouveaux moyens de produire des quantités massives d'une protéine destinée aux vaccins qui pourrait être utilisée pour combattre ce qu'ils disent être des menaces biologiques très réelles et émergentes. Andy Sheldon, responsable en chef de Medicago, dit dans un communiqué de presse de sa propre société que "La réalisation de tests en rafale marque une réussite substantielle de démonstration de notre technologie et le potentiel pour Medicago d'être le premier intervenant dans l'éventualité d'une pandémie de grippe."
 
La recherche de Medicago s'est effectuée sur un site de 9000 m² en Caroline du nord, financé par un accord d'investissement technologique à hauteur de 21 millions de $ avec la DARPA. Le laboratoire de la DARPA du Pentagone a annoncé un événement majeur, mais qui ne parle pas de drones ou de missiles. Les scientifiques de la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) disent qu'ils ont produit 10 millions de doses d'un vaccin anti-grippe en seulement un mois.



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Santé »