Etats-unis : la police utilise un logiciel de prédiction des crimes


Ici pas de précog, ces êtres doués de prescience comme dans Minority Report, la nouvelle de Philip K. Dick, dont Steven Spielberg a tiré un film, mais des données. Beaucoup de données. La police de Los Angeles tente en effet de faire baisser la criminalité en utilisant un logiciel baptisé "predictive policing" ou "prepol" qui prétend localiser en temps réel les zones où le risque d'infraction est le plus élevé, rapporte le San Francisco Chronicle (lien).
 
Basé sur le fonctionnement des logiciels de prévention des séismes, le système, qui s'actualise en temps réel sur la base de multiples données dont la police ne dévoile pas le détail, indique aux patrouilles dans quel endroit se rendre. Des endroits baptisés "hot spot", comme on peut le voir dans le reportage de la chaîne CBS (lien vidéo).

En 2010, le LA Times se faisait l'écho du projet et racontait l'origine cocasse du projet (lien). C'est en fait un logiciel d'analyse des ventes d'une grande marque de distribution qui a servi d'exemple aux autorités policières pour défendre leur idée. De manière plutôt inattendue, le logiciel avait indiqué que les ventes de tartes aux fraises augmentaient sensiblement en Floride lors du passage d'un ouragan. Profitant de cette information privilégiée, l'entreprise avait augmenté ses livraisons de ladite tarte à l'annonce de fortes perturbations météorologiques à venir. "Je crois fermement que prédire les crimes est possible", déclarait alors Charlie Beck, le chef de la police de Los Angeles.
 
Deux ans plus tard, le dossier a bien avancé. Un an après son lancement, la police assure que les résultats sont bons. Dans la vallée de San Fernando qui a servi de zone test, les cambriolages et autres atteintes aux biens auraient sensiblement baissé. Toutefois certains s'interrogent sur les dérives potentielles de cette nouvelle arme soulignant qu'elle pourrait conduire à des arrestations illégales et violer le 4e amendement de la Constitution qui protège les citoyens américains contre les perquisitions et saisies non motivées.
 
Dans un autre genre, la justice de l'Etat de Floride s'était elle aussi dotée il y a deux ans d'un outil rappelant Minority Report censé prédire les risques de récidives (lien).

Ci-dessous, la bande annonce vidéo du film Minority Report, ainsi que le film complet trouvé par hasard sur youtube (profitez en avant que la vidéo ne soit supprimée)




Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Surveillance & sécurité »