Etats unis : La nouvelle loi sur l'immigration rend obligatoire la carte d'identité biométrique pour tous


Le projet de réforme de l'immigration aux Etats-Unis a franchi mardi un premier vote de procédure au Sénat, où la motion inscrivant la proposition de loi à l'ordre du jour de la chambre haute a été adoptée à une très large majorité
 
La législation de la réforme globale de l'immigration qui est devant le Sénat implique des dispositions obscures qui imposent aux Américains de vastes systèmes d'identification biométriques nationaux. Sous le couvert de la « réforme », ces dispositions piétinent les droits et libertés fondamentaux.
 
Prétextant combattre l'immigration illégale, la carte d'identité biométrique sera imposée à tous les Américains. Tout citoyen qui souhaitera trouver un emploi sera soumis à la réglementation, soit de présenter la photo-passeport à haute résolution numérique ou la photo du permis de conduire, informations collectées et stockées dans une base de données centralisée au Département de la Sécurité Intérieure.
 
La photo sera ensuite ajoutée à une carte d'identité biométrique qui servira à la reconnaissance faciale. Les travailleurs immigrants devront, dorénavant, se prémunir eux aussi de cette carte d'identité biométrique. Les citoyens ou immigrants qui refuseront de se soumettre à ces mesures seront incapables de se trouver un travail.
 
Bientôt, cette carte d'identité nationale sera aussi obligatoire pour obtenir la sécurité sociale et l'aide alimentaire.
 
La réforme franchit une première étape
 
Soixante voix étaient nécessaires pour passer ce premier test. Même des élus hostiles au projet, que soutient Barack Obama, ont voté pour. Le débat devrait s'engager sur des amendements au texte, un processus qui pourrait durer jusqu'à la fin du mois.
 
Dans sa version actuelle, élaborée par un groupe de sénateurs démocrates et républicains, la proposition de loi déposée au Sénat prévoit de nouveaux programmes d'octroi de visas pour des travailleurs étrangers hautement ou faiblement qualifiés et ouvre une filière de naturalisation pour les quelque 11 millions d'étrangers sans papiers qui vivent actuellement aux Etats-Unis.
 
Dans le même temps, elle valide de nouvelles dépenses visant à renforcer la sécurité aux frontières dont le budget se chiffrerait en milliards de dollars.
 
« Si vous pensez vraiment que nous devons remettre en état notre système d'immigration, aucune bonne raison ne s'oppose à cette proposition de loi »
, avait déclaré dans l'après-midi Barack Obama. Le président démocrate, dont la réélection doit beaucoup à la mobilisation de l'électorat latino, espère que cette réforme sera bouclée d'ici la fin de l'été.
 
Mais le texte, qui jouit d'un large soutien parmi les élus démocrates, devra obtenir l'appui de certains élus républicains afin que son adoption au Sénat soit suffisamment large pour inciter la Chambre des représentants, à majorité républicaine, à embrayer.

Richard Cowan ; Henri-Pierre André pour le service français



Commentaires 3

avatar de Rinzler
  • Par Rinzler 0 0
  • Ca sent la merde de plus en plus, après ils vont se refaire un petit false flag puis instaurer la loi martial comme ça ils contrôleront tout leur petit peuple, en suite on passe a la WW3 on bute tout le monde et après on instaure le NWO...
    Que faire ?

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Le plus sage est à mes yeux de se préparer devant l'inéluctable, je dis cela car devant la passivité des peuples, et particulièrement le nôtre, il semble que leurs plans rencontrent peu d'obstacles... Se préparer psychologiquement d'une part, et matériellement aussi, inspecter des points de repli loin des villes, organiser des stocks de vivres et d'eau, un matériel minimum de survie, vêtements chauds, livres sur les plantes comestibles, etc... Un homme averti en vaut deux ;-

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Législation »