Etats-unis : la méga-tempête « Frankenstorm » qui effraie la côte Est est-elle contrôlée par Haarp ?


Un nouveau méga-fléau pouvant ravager la côte-est des Etats-unis est en passe de voir le jour et inquiète sérieusement les américains. Après de sévères dégâts causés en Louisiane par le passage d'Isaac au mois d'août (lien), Washington vient de déclarer l'état d'urgence, mais certains éléments semblent indiquer que les élites ne sont pas totalement passifs concernant cette super-tempête...
 
Après avoir fait au moins 38 morts dans les Caraïbes, l'ouragan Sandy poursuit sa route vers le nord. Sa rencontre avec une tempête hivernale pourrait engendrer une supertempête. Celle que les météorologues surnomment « Frankenstorm » en raison de la proximité de la fête d'Halloween, qui a lieu mercredi aux Etats-Unis, est attendue au début de la semaine sur l'est des États-Unis et du Canada.  Aux États-Unis comme au Québec, les autorités sont en état d'alerte.

map-sandy.jpg« Une grave tempête », pire qu'Irene en 2011 ou que la « tempête parfaite » en 1991. Les météorologues américains ne manquent pas de mots pour qualifier cette supertempête qui devrait se former d'ici quelques jours au-dessus de la côte est américaine.

Cette tempête sera issue de la rencontre entre Sandy, tempête hivernale précoce venue de l'ouest des États-Unis, et des rafales de vent arctique provenant du nord du continent.

Ainsi devrait naître une Frankenstorm renforcée qui pourrait bifurquer vers l'ouest et toucher gravement la côte est américaine. À ce moment, l'ouragan pourrait être devenu une tempête tropicale.

« Comparé à Irene, on attend un impact plus important par rapport à la montée des eaux. Même chose avec le vent »
, a prévenu vendredi un responsable du NHC basé à Miami (Floride, sud-est), James Franklin, lors d'une conférence téléphonique.
 
Rétrogradé hier en catégorie 1 sur l'échelle Saffir-Simpson (qui en compte 5), Sandy a frappé les côtes de la Floride sans y causer de dommages importants. Les résidants de l'est des États-Unis doivent toutefois s'attendre à pire, ont averti les météorologues américains. La trajectoire qu'empruntera la supertempête est difficile à prédire, selon Jean-Marc Couturier, prévisionniste au Centre canadien de prévision des ouragans d'Environnement Canada.
 
« Habituellement, une tempête de la sorte à ce moment de l'année prendrait une trajectoire qui continuerait vers le nord, resterait probablement sur l'Atlantique et glisserait à l'est des Maritimes. La différence, avec Sandy, c'est qu'elle devrait emprunter une trajectoire différente. De là le défi météorologique. »
Selon le météorologue Jim Cisco, de l'agence américaine d'étude des océans et de l'atmosphère (NOAA), Frankenstorm devrait atteindre les côtes du New Jersey mardi matin. Mais la tempête se fera sentir dans une zone beaucoup plus large. Tous les résidants de la côte Est devraient rester vigilants, a indiqué M. Cisco. La tempête pourrait mettre jusqu'à une semaine pour se dissiper, et elle pourrait causer jusqu'à 1 milliard de dollars de dommages, estiment les météorologues du gouvernement américain.
 
En état d'alerte, le gouverneur de l'État de New York et le maire de Washington ont déclaré hier l'état d'urgence. Craignant la force de la tempête, le candidat républicain à l'élection présidentielle, Mitt Romney, a annulé une réunion électorale prévue demain dans la ville côtière de Virginia Beach, en Virginie.
 
Son rival le président Barack Obama a demandé vendredi à l'agence fédérale de gestion des crises (Fema) de s'assurer qu'elle puisse aider les zones potentiellement affectées et a fait savoir qu'il se tenait régulièrement informé de la situation.
 
Le Pentagone s'est dit « prêt à porter assistance aux Etats qui pourraient être touchés ». Plus de 45.500 soldats sont prêts à intervenir dans sept Etats et dans la capitale, a précisé le ministère de la Défense, selon qui aucun avion, bateau ou soldat n'a encore été évacué.
 
Dans la région de Washington, où les chutes d'arbres et les coupures de courant prolongées ne sont pas rares, les équipes de réparation des lignes électriques ont été renforcées.
 
40 morts
 
Ce matin, le bilan des victimes de l'ouragan Sandy s'élevait à au moins 40 morts, soit 1 en Jamaïque, 2 en République dominicaine, 11 à Cuba et 26 en Haïti. Les autorités cubaines ont fait état de la tempête la plus meurtrière depuis juillet 2005, lorsque l'ouragan Dennis avait tué 16 personnes. Des météorologues ont averti que l'ouragan Sandy pourrait être encore plus meurtrier aux États-Unis que son prédécesseur Irene, qui avait causé la mort de 47 personnes en 2011.
 
Le dispositif Haarp est-il impliqué dans cette tempête ?

haarpstatusmap.jpgUn site internet nommé haarpstatus.com prétend avoir installé 28 « capteurs » à travers les États-Unis, dans l'ionosphère, qui détectent et mesurent les fréquences envoyées par HAARP. Ce réseau de capteurs mesure les signaux de la haute atmosphère et peuvent prévoir les conditions météorologiques à venir. Si ce site fournit des données scientifiquement valables, le graphique ci-contre montre que le nord de la côte est américaine est bombardée par HAARP.
 
La couleur blanche qui se distingue à l'intérieur des cercles concentriques indique une force supérieure à 10, puissance maximale prévue par le dispositif, et encore jamais atteinte depuis la création de Haarpstatus ! Kevin Martin, météorologiste pour TheWeatherSpace.com qui surveille également la carte de HaarpStatus a déclaré :
 
« Je n'ai jamais vu de blanc avant » et a ajouté « Ils (les capteurs) indiquent le blanc, ce qui signifie des valeurs supérieures à celles qu'ils peuvent accepter, quoi que ce soit, c'est un mauvais signal. »
Les projections actuelles du National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) prédisent que l'ouragan Sandy frappera dans le New Jersey, mais les valeurs de haarpstatus sont en désaccord et indiquent un point de mire sur ce qui semble se situer au dessus de Rhode Island et du Connecticut.
 
Si l'on accorde du crédit à ce site de mesure, on est en droit de s'inquiéter des évènements à venir, car cela indiquerait que Haarp tente de modifier le parcours de cette super-tempête, mais dans quel but ? La faire dévier de son trajet initial dans un but salvateur, ou bien au contraire la canaliser vers une cible bien précise pour respecter un scénario catastrophe obscur ? Nous le saurons bientôt, patience...




Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Climat »