Etats-Unis : La faille de San Andreas serait proche du « Big One »


Voici un nouvel épisode de la longue et mouvementée série relatant l'état de santé de la célèbre faille de San Andréas, bien connue pour le potentiel destructeur qu'elle renferme, et qui pourrait générer un méga séisme plus connu sous le nom de « Big One ».

Rien de bien nouveau que nous ne sachions déjà pourtant, à savoir que la durée moyenne mesurée entre deux évènements importants, et comparée au dernier ayant eu lieu, laisse à penser aux experts que l'imminence d'une secousse majeure n'est pas bien loin. Sans pour autant sous estimer les risques réels, tout porte à croire qu'il s'agit d'une énième fausse alerte chargée d'entretenir la psychose, à tel point qu'Hollywood en a même fait récemment un film.

A la différence près que la période fin 2015 / début 2016 a été marquée par deux autres faits inquiétants. Le premier survient en novembre 2015 et se déroule en Californie, aux abords de Los Angeles, ou le sol s'est déplacé latéralement jusqu'à une cinquantaine de mètres à certains endroits en quelques heures.

1462462180_route-deformee.jpg Ces déplacements spectaculaires ont détruit entièrement des routes, des infrastructures, et abattu de nombreux poteaux électriques. Des affaissements de la chaussée, bien que sans gravité, s'étaient produits et avaient également été répertoriés.

Quelques mois plus tard, en mars 2016, nouveau fait inquiétant relayé par le US National Weather Service, qui fait état d'une forte et inhabituelle concentration de monoxyde de carbone mesurée au dessus des zones de faille de Cascadia et San Andreas. A cette occasion, un expert des tremblements de terre en Inde, un géophysicien, et ses collègues de la France et des États-Unis ont estimés que les concentrations de monoxyde de carbone pourraient être un des signes précurseurs d’un de tremblement de terre.

Comme vous le voyez, si rien ne permet d'affirmer concrètement l'imminence d'un danger, certains signes laissent à penser que l'échéance approche à grands pas.

Un article du Los angeles times traduit par La Terre du Futur alerte que la faille de San Andreas serait proche d’un séisme majeur.

1462462273_seisme-san-andreas.jpg

Les principaux experts viennent d’alerter que la plus grande et la plus dangereuse faille de CalifornieSan Andreas – attend un tremblement de terre massif depuis trop longtemps. La mise en garde pour la Californie du Sud a été expliquée au cours de la Conférence nationale des tremblements de terre, qui se tenait à Long Beach et qui a attiré des scientifiques internationaux.

Verrouillé, et à bloc, prêt à lâcher

, c’est ainsi que les scientifiques ont décrit San Andreas.

Un tremblement de terre sur la faille de San Andreas affecterait vraiment toute la Californie du Sud.

, a déclaré Mark Benthien du Centre des Tremblements de Terre en Californie du Sud. Benthien et d’autres experts à la conférence disent que la faille de San Andreas n’a pas soulagé les tensions qui se sont accumulées depuis plus d’un siècle, ce qui en fait depuis longtemps un tremblement de terre potentiel massif et fort d’une plausible magnitude 8,0.

Moins vous avez eu un tremblement de terre sur une faille depuis longtemps, plus la pression s’accumule, et lorsque vous relâchez la pression, alors vous avez un tremblement de terre plus puissant

, a déclaré Benthien.

1462463019_san_faille.png Une simulation montre que la secousse pourrait se faire ressentir pendant près de deux minutes à travers la Californie du Sud au cours d’un possible tremblement de terre de magnitude 8,0. L’US Geological Survey avertit pour sa part qu’un tremblement de terre de cette taille pourrait causer plus de 1.800 morts, 50.000 blessés et 200 milliards de dollars de dégâts.

Il pourrait être 60 fois plus fort que le séisme de Northridge en 1994, qui a duré seulement 20 secondes. Bien que ce tremblement de terre n’ait pas eu lieu sur le San Andreas, il a tué des dizaines de personnes et a provoqué des dégâts estimés à près de 40 milliards de dollars.

Mais plus de deux décennies plus tard, les gens de Los Angeles doivent ils se préparer à quelque chose qui pourrait être beaucoup plus puissant ?

Nous avons de l’eau emmagasinée dans le garage et toujours de la nourriture en conserve qui est toujours prête à être utilisée, mais il y a encore de la place pour en ajouter

, a déclaré Robert Rojas, qui se prépare à un tremblement de terre.

Je me cache sous la table avec ma famille et prie que personne ne se blesse

, a ajouté Roderica Johnson, un autre résident.

Le dernier séisme majeur qui a frappé le sud de San Andreas était en 1857. Ce fut une magnitude de 7,9. Il est probable que cela explique pourquoi les scientifiques disent que c’est trop calme depuis trop longtemps...





Commentaires 7

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • C'est bien dommage pour les américains et je compatis, toutefois je comprends que c'est quasiment toute la terre qui bouge sous la puissances des forces cosmiques. La ceinture de feu est de fait le point le plus visible mais il ne faut pas oublier que nous avons aussi nos séismes et que cela peut aussi craquer inopinément en France. On a l'impression que la terre veut se remodeler et qu'elle est tiraillée entre plusieurs forces d'origines spaciales, certaines affectant sa vitesse de rotation, d'autres affectant son orientation et enfin d'autres affectant son magnétisme interne. A notre échelle, la rupture de la faille armoricaine serait aussi dramatique pour la France que celle de San Andréa pour les Etats-Unis.

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • La tectonique des plaques est un processus très complexe qui est loin d'être totalement maitrisé, d'autant plus qu'il dissimule un autre problème rarement évoqué, celui des intra-plaques, une sorte de « sous système » de la tectonique connue. Ces lignes de faille beaucoup moins visibles peuvent elles aussi contribuer à tout cela de manière plus sournoise. Entre la forte baisse d'activité solaire, les modifications de l'axe de rotation terrestre, et surtout un ré-équilibrage du à un changement global de répartition des masses, les contraintes physiques que doivent subir les plaques sont énormes, et la récente vague de séismes au dessus de la normale dans le monde en est peut être le résultat.

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Je suis tout à fait d'accord avec toi mais il ne faut pas dissocier les éléments extérieurs à notre globe terrestre des causes de la tectonique des plaques. Si mes souvenirs sont bons, on sait que le noyau tourne moins vite que la croute, qu'il doit exister une zone de glissement où la viscosité est intermédiaire entre celle du magma inférieur et du magma de surface, notamment dû aux quantités d'eaux contenues et aux différences de températures existant entre le noyau proprement dit et la croute terrestre. Les photos de la NASA nous montrent bien la déformation permanente du globe selon les positions des astres et leur éloignement. On peut dire que la terre est une entité vivante soumise comme toutes choses à l'influence de son environnement.

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Certes Philippe, la terre est soumise à certaines influences, mais il faut garder à l'esprit toute mesure relative. Certains objets de notre système n'ont aucune influence seuls, mais peuvent (bien que ce ne soit pas prouvé) avoir une influence lors de certains alignements. Les deux premières influences restent toutefois le Soleil, et bien entendu notre satellite lunaire, qui a lui seul entretien la température de notre noyau ainsi que l'activité tectonique, en plus des effets de marées

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Je suis ravi de ta réponse car elle vient pile poil mettre de l'eau à mon moulin sur l'article de la montée des eaux et la disparition des 5 iles.

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • Tu oublies un petit détail et non des moindres, et qui fait partie d'une théorie dont je n'ai pas encore parlé, mais qui depuis le temps que ces techniques existent, doit avoir un impact non négligeable. A voir ici, tu comprendras la ou je veux en venir http://www.le-veilleur.com/artic...

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Il en faudrait beaucoup plus pour que l'extraction des sables ait un impact réel. Maintenant, on peut aussi tenter d'incriminer l'usage intensif mondial de l'électromagnétisme pour l'électrification des villes et l'augmentation de l'usage des moteurs électriques, un peu comme l'effet papillon. Sauf que la production mondiale d'ondes électromagnétique doit être inférieure aux 3700 Milliards de Watt d'énergie diffusés naturellement par la terre chaque jour. Remarque, essaye de mettre un aimant sur ta roue de vélo pour alimenter par induction une bobine et observe la perte de vitesse à effort équivalent. Apparemment ce n'est rien mais sur un trajet de 10 km ça représente pas mal de tours de pédales en sus.

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Activité sismique »