Etats-unis : déployement des réservistes sur le sol américain


D'après une news provenant du site infowars, il semblerait que le ministère de la Défense Américain ait demandé l'autorisation de déployer des troupes armées reservistes au sein du pays, pretextant ainsi pouvoir ainsi mobiliser ces derniers dans les rues en cas de catastrophes naturelles. Jusque la, le "Posse Comitatus Act" (lien) ne leur en donne pas le droit, mais si cela devait changer, le président obama aurait la voie libre pour militariser le pays tout entier, et pas seulement pour des raisons d'éventuelles catastrophes naturelles !
 
Etant au fait des tensions actuelles aux états-unis qui serait sur le point d'entrer en guerre face à la Syrie, ainsi que de la course à l'armement qui s'effectue en Russie face aux boucliers anti-missile, sans parler de l'économie Américaine en cours d'effondrement et du fait que de nouvelles armes anti-emeutes aient fait leur apparition, est il possible de s'imaginer que tout cela ne soit qu'une préparation armée sur le sol Américain à un soulèvement du peuple en vue des évènements à venir ?

Je vous laisse lire cette news et vous faire votre propre idée sur la chose...

 • Le 26 mai 2012 - Susanne Posel @ Infowars.com
 • Merci à Ras Alckemyst Tafari pour la traduction ;-)

Merci à Posse Comitatis, l'armée est interdite dans les rues, même si le caprice en est fait.

Le Posse Comitatus Act, section 1385, stipule que seul sous des «circonstances expressément autorisées par la Constitution ou une loi du Congrès» le gouvernement peut autoriser la présence militaire dans les rues américaines. Pourtant, si le ministère de la Défense a sa propre façon de faire, un nouvel acte d'autorisation (lien), pour leur donner le pouvoir d'ordonner les forces armées, peut être utilisé contre le public américain.

Les  réservistes de l'Air Force sont prévus pour être l'équipe la nouvelle équipe d'intervention  pour les problèmes intérieurs. Disséminée comme Commandement de Réserve l'Air Force (AFRC) avec d'autres agences de réserve, ces hommes et ces femmes pourrait être appelé à être la première réponse aux États-Unis dans les catastrophes naturelles. Le projet de loi étendrait les mobilisations pour des périodes indéterminées.

L'AFRC affirme que ces Réservistes ne sont traditionnellement pas utilisés dans la «Patrie en cas de catastrophe». Les gouverneurs des Etats peuvent individuellement demander un programme d'assistance de la Garde nationale en cas de catastrophe naturelle quand la police locale est surchargé.

«Nos réservistes ont été invités à faire du bénévolat et à aider après les catastrophes naturelle dans le Pays», a déclaré le lieutenant-général Charles E. Stenner Jr, chef des réserviste de l'Air Force et de l'AFRC.

«Mobiliser les réservistes aidera à maintenir le soutien nécessaire pour de plus longues périodes et rendre leurs opérations plus efficaces. Nous mobilisons les réservistes pour gérer les imprévus à l'étranger, il est donc logique que nous le fassions pour prendre soin de notre propre pays.»

En raison de la formation spécialisée des réservistes pour faire face aux catastrophes, le gouvernement américain a décidé qu'ils  seraient parfaits comme équipe de première intervention.

Plus tôt ce mois-ci, à Crookston Minnesota,  la Garde nationale des Etats Unis, armée, effectuait une  «patrouille dans un quartier résidentiel» (lien). Ces fonctions sont appelées «opérations en zone urbaine» où le personnel militaire porte des armes, avec l'ordre de ne pas «utiliser l'arsenal ou la pyrotechnie.»

Chez les réservistes l'Air Force, il y a d'autres unités spécialisées telles que le personnel d'intervention, des fournitures et du matériel axé sur des scénarios catastrophes,comme recemment en 2008, notre unité de la Garde nationale en Amérique vu sous NORTHCOM comme «sécurité intérieure».

Stenner proclame que cette nouvelle Autorité va permettre aux Forces armées de contribuer davantage aux Américains en cas de catastrophe naturelle. Se référant à la  frustration des chefs réserviste d'expérience parce qu'ils sont «incapables d'aider leurs communautés». «Les Chefs des Forces armées affirment qu'il y avait suffisamment de  réservistes soldats, marins, aviateurs et des Marines à portée de main avec les capacités nécessaires, mais ils n'avaient pas le pouvoir d'agir», a déclaré le Lt-Gen. Jack C. Stultz, chef de l'armée de réserve. «Enfin, nous avons obtenu le changement de la loi. Cette nouvelle législation dit que nous pouvons utiliser maintenant que les titres 10 réserves».

Sans une déclaration d'urgence ou de catastrophe du Président et des forces armées ils ne pouvaient pas agir, avec cette nouvelle capacité, ils peuvent... Partout et à toutes fins. Cette loi précise que la police locale est toujours mandatée pour fournir les premiers secours, mais si nécessaire, la garde nationale peut devenir le premier recours par un gouverneur de l'Etat.

Et puis il y a la question du scénario qui permet à des réservistes qui seront déployés pour les 120 jours dûs, période qui pourrait être étendue en fonction de la demande. «Nous venons de vous assurer que nous devons avoir des procédures et des processus au point», a fait remarquer Stultz au sujet des détails qui sont mis au point dès maintenant pour éviter la confusion de l'autorité par la suite.

Stultz est très soucieux de ce pouvoir au bout des doigts. «Il ne faut pas attendre qu'un ouragan frappe et se dire ensuite "Comment pouvons-nous faire ?"». Ces réservistes vont être l'équipe d'intervention pour l'avenir et assurer les contingences d'outre-mer.

Comme les opérations au Moyen-Orient sont moins fréquentes, Stultz peu recentrer l'attention sur la militarisation de l'Amérique.



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Actions militaires »