État policier : Vers une surveillance généralisée de la population par les drones


Découlant du principe même de la mondialisation et des mécontentements qu'elle suscite de par le monde, le bras armé répressif de cette dictature à peine voilée qu'est l'état policier a aussi besoin d'une meilleure vue.

C'est donc logiquement que de nouveaux outils de surveillance des masses apparaissent, parfois même détournés de leur utilisation première au profit de « Big brother », qui peut désormais s'enorgueillir de voir ses « grandes oreilles » secondées par de « grands yeux ».

Les révélations d'Edward Snowden qui suivent peuvent ne pas surprendre certains d'entre-vous, et pour cause, puisque l'arrivée de drones au sein de la gendarmerie avait déjà été annoncée en début d'année. Si cependant il était spécifié que l'utilisation de cette technologie avait pour but le maintien de l'ordre ou encore la sécurité routière, l'assignation d'une mission de surveillance généralisée à ces petites bêtes est inquiétante.

La gendarmerie n'est pas la seule, puisque la préfecture de police de Paris a lancé en mars 2016 un appel d'offres très précis en vue de mettre à sa disposition des drones destinés à des missions d'observation.

D'autant plus que, comme c'est déjà le cas dans certaines régions des États-Unis, ces outils de surveillance volants pourraient un beau jour se voir équipés d'un armement non létal (dans un premier temps...). Imaginez des manifestations survolées par des drones pouvant tirer des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes ou équipés de tasers...

Le Veilleur

Edward Snowden : les gouvernements vont utiliser des drones pour surveiller la population

Les drones à énergie solaire peuvent rester en l’air pendant des semaines tout en suivant les mouvements non de quelques individus, mais de populations entières, prévient le lanceur d'alerte Edward Snowden.

En exploitant la nécessité moderne d’être toujours connecté, certains gouvernements peuvent nous transformer en une sorte d’animaux étiquetés, la différence principale étant que c’est nous qui payons pour ces étiquettes qui sont dans nos poches.

, a souligné l’ancien employé de la CIA dans son article publié le 3 mai, ajoutant que les États-Unis envisageaient depuis longtemps de rendre leurs drones plus résistants.

Une fois que c’est fait, il suffit alors d’y ajouter des dispositifs de recueil de divers signaux pour surveiller sans arrêt, par exemple, les adresses réseaux différentes de chaque ordinateur portable, téléphone ou iPod, pour ainsi connaître non seulement la ville où un dispositif particulier se connecte mais dans quel appartement chaque dispositif vit, où il va à un moment particulier et quel trajet il emprunte.

, a expliqué Edward Snowden. Ainsi, avec un réseau de drones établi dans seulement quelques villes, les services de renseignement pourraient contrôler « les mouvements non pas de quelques individus, mais de la population entière », a-t-il indiqué.

Sur le plan technique, c’est tellement facile à mettre en œuvre que je ne peux pas imaginer l’avenir sans de telles tentatives. Au début, comme d’habitude, on va les limiter à des zones de guerre, mais les méthodes de surveillance ont cette tendance à pénétrer dans nos maisons.

, a conclu le fameux lanceur d'alerte. L'ancien employé de la CIA a fondé son article sur le livre The Assassination Complex : Inside the Government's Secret Drone Warfare Program du journaliste Jeremy Scahill, basé sur les « Drone papers » concernant les opérations des États-Unis en Somalie, Yémen et Afghanistan, divulguées en octobre 2015.

Liens connexes



Commentaires 3

avatar de PH7
  • Par PH7 1 0
  • Dis, tu n'as pas l'impression que c'est la suite logique ?
    Laisses moi deviner un peu plus avant : Après la surveillance des masses par tous les moyens possibles, viendra le moment où la force européenne sera mise en place pour assurer la sécurité des plus riches et mettre dans des camps les réfractaires. Pour faciliter le contôle des populations et s'assurer de leur obéissance sans condition, le puçage sera obligatoire, ne serait-ce que pour entrer dans les bâtiments publics. Ensuite, la suppression de l'argent liquide et du chèquier pour mieux suivre les personnes en se servant de la puce comme identifiant de paiement. Il y aura bien quelques réfractaires mais ils seront neutralisés par l'impossibilité pour eux d'acheter quoi que ce soit, d'accéder aux lieux publics, d'accéder aux soins médicaux et blocage des comptes bancaires.
    Comme ce sera les multinationales qui mèneront la danse en manipulant les politiques. Tout sera pour le mieux dans le pire des mondes. Sauf qu'il faut mettre en garde ce système contre des événements dont il n'aura pas le contrôle et sera la cause de sa perte. A tout miser sur la technologie, ils en oublient l'essentiel : la production alimentaire et un peuple qui a faim est une bombe à retardement.

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Suite logique en effet, le verrouillage complet et final de cette société par ce système. Épuisement de ressources et pollution oblige, la production d'aliments aujourd'hui accessibles deviendra hors de prix et sera réservé à l'élite, pendant qu'une alimentation de « substitution » nous sera proposée (déshydraté, boîtes, ogm, insectes, etc). Pour exemple je te recommande de voir le film « le transperceneige » qui retranscrit bien les systèmes de castes : http://www.allocine.fr/film/fich...

avatar de PH7
  • Par PH7 1 0
  • Merci pour le lien, mais l'actu est déjà trop déprimante !

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Surveillance & sécurité »