Espagne : Le boycott de Coca-Cola fait chuter les ventes de l'entreprise américaine de plus de 48%


C'est l'histoire d'une campagne de boycott réussie : Coca Cola est dans de mauvais draps en Espagne.
 
Un appel au boycott des produits de la marque américaine semble fonctionner. En moins de cinq mois, les ventes du géant des sodas ont presque diminué de moitié. C'est le Courrier International qui le rapporte : une campagne de boycott des boissons Coca-Cola a fait chuter les ventes de l'entreprise américaine de plus de 48% :
 
« Le 22 janvier 2014, la filiale de Coca-Cola en Espagne annonçait un plan social massif. A la clé, la fermeture de quatre usines et plus d'un millier de licenciements. En plus de la grève et des manifestations, les salariés ont appelé leurs compatriotes à ne plus consommer les produits de la marque. Leur slogan : « Si Madrid ne fabrique plus de Coca-Cola, Madrid n'en boira plus. » 
 
Le journal El Economista vient de révéler que, dans le centre de l'Espagne, « les ventes de la marque ont diminué de moitié » en février par rapport au même mois de l'année précédente. « Il s'agit de la plus grosse chute jamais enregistrée par Coca-Cola », explique le quotidien économique.
 
Il y a quelques mois, le président de Coca-Cola Espagne avait reconnu dans les colonnes d'El País que le plan social « ne [servait] pas vraiment l'image de la marque ». Cependant, pour lui, « les ventes évoluaient selon les prévisions ». Pour El Economista, « le pire, c'est que selon des rapports d'experts (...) basés sur des données fournies par l'entreprise, les ventes ne devraient pas remonter avant 2017 ».
 
C'est la deuxième claque en quelques jours pour la branche du géant américain. Le 13 juin dernier, la justice espagnole a ordonné l'annulation du plan social, la réintégration des 821 salariés déjà licenciés, ainsi que les paiements des salaires qui ne leur ont pas été versés. »

L'action trouve son origine dans le plan de licenciement du 22 janvier dernier: l'usine de la filiale de Coca Cola en Espagne annonce un plan social massif: fermeture de quatre usine et licenciement d'un millier de travailleurs. La réaction des salariés est immédiate: manifestation, actions de solidarité... Et appel à tous les Espagnols :

« Si Madrid ne fabrique plus de Coca-Cola, Madrid n'en boira plus ».
Résultat immédiat: en février, les ventes de Coca Cola ont diminué de moitié dans la capitale, d'après un journal économique espagnol.

Autre tuile pour les patrons de l'entreprise : la justice espagnole, saisie par les salariés, a ordonné l'annulation du plan de licenciement... Un coup perdant pour la multinationale.

W. F., avec le Courrier International



Commentaires 2

avatar de Magn3tik
  • Par Magn3tik 0 0
  • Ils ont les moyens de payer les fumiers ! Bravo aux Espagnol.

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • J'ai commencé à me joindre à leur mouvement, qui m'aime me suive

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Manifestations »