Escroquerie du Réchauffement Climatique Anthropique : De plus en plus d'articles scientifiques dénoncent des processus naturels


Je pense que ceux et celles qui me lisent depuis suffisament longtemps connaissent mes convictions à propos du soit disant « réchauffement climatique anthropique ». Malgré de nombreux détracteurs, les éléments dénoncant cette théorie officielle comme étant une des plus grandes escroqueries de tous les temps se font de plus en plus nombreuses.

Argument de poids en soi, de plus en plus de scientifiques y adhèrent, mettant à mal une hypothétique « théorie de la conspiration », cautionnée d'après certains par les géants du pétrole. Voici donc de nouveaux faits dont nous fait part Resistance 71. Le veilleur
 
Un nouvel article trouve que le réchauffement climatique global depuis le « petit âge glaciaire » est expliqué par des processus naturels et non pas les rejets de CO2 anthropiques.
 
Un nouvel article publié dans « Climate » explique l'arrêt du réchauffement climatique par les changements de l'activité solaire et des oscillations océaniques et trouve que la grande partie du réchauffement et de la récupération du Petit Age Glaciaire (PAG) durant les XIXème et XXème siècles était dûe à des processus naturels plutôt que les rejets de gaz carbonique humains.
 
Résumé
 
L'augmentation des températures dans le monde ce dernier siècle s'est arrêtée depuis environ l'année 2000 et ce malgré le fait que les rejets de CO2 dans l'atmosphère terrestre augmentent toujours. Il est suggéré ici que cette interruption a été causée par la suspension de l'augmentation de la  température proche-linéaire (+0,5oC / 100 ans ou 0,05oC / 10 ans) ces deux derniers siècles, augmentation dûe à la récupération du Petit Age Glaciaire, par la superposition d'une oscillation multi-décadale d'une amplitude de 0,2°C sur une période de 50 à 60 ans, qui a atteint un pic positif autour de l'année 2000, un arrêt similaire à ceux qui se sont produits autour des années 1880 et 1940.
 
Parce qu'à la fois le changement proche-linéaire et l'oscillation multi-décadale sont sûrement des changements naturels (la récupération du PAG et une oscillation reliée à l'Oscillation Décadale du pacifique, ODP, respectivement), elles doivent être attentivement soustraites des données de température avant d'estimer les effets du CO2.
 
Extraits
 
« Ceci est au bas mot problématique donc que de considérer cette augmentation proche-linéaire en température pendant les XIXème et XXème siècles comme étant principalement dûe au CO2. »
« Un arrêt et même une légère baisse de la tendance de hausse après l'année 2000 peuvent donc en fait être attendus sur la base de cette analyse spectrale. »
« Il est donc très possible que l'augmentation proche-linéaire dûe à la récupération du PAG ait été temporairement dépassée par l'oscillation multi-décadale, qui a atteint un pic positif vers l'an 2000. »
Conclusion
 
Il est très possible qu'à la fois l'augmentation proche-linéaire et l'oscillation multi-décadale soient essentiellement des changements naturels. Ainsi, afin d'estimer les effets causés par le CO2 ces deux derniers siècles, il est important d'isoler ces composants naturels du changement climatique des véritables données de température.
 
Article du professeur Akasofu (Université de Fairbanks, Alaska) - Traduction par Résistance 71



Commentaires 4

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Bon, admettons qu'il y ait eu escroquerie de la part des scientifiques et politiques ! Mais d'un autre côté voyons les choses en face et tirons les éléments positifs de cette « escroquerie ».

    Un signal d'alarme a été tiré, un avertissement nous a été donné pour préserver notre monde qui a commencé à prendre véritablement conscience qu'il faut impérativement préserver nos ressources, chercher de nouvelles solutions à nos besoins. Comme de bien entendu, certains en ont largement profité pour tronquer et détourner le message de manière à accroître leur fortune et c'est là où se trouve l'escroquerie. Que dire de ces groupes ou entreprises qui sous prétexte de recyclage ont largement contribué à polluer encore plus la planète ? Sans compter les sans vergognes qui pillent de façon éhonté les terres sous prétexte de gagner le petit sous en sus. J'en prend pour exemple l'industrie minière qui agit au détriment des peuples locaux article le pillage du Congo, ou l'industrie agro-alimentaire qui sous prétexte d'augmenter les cultures réduisent les grandes forêts primaires en un tas de cendres sans même imaginer d'autres solutions pour valoriser et aménager réellement cette forêt ou contribuent à la pollution des mers et l'extinction d'espèces vitales pour notre survie voir article zone morte dans le golfe du Mexique, ni de ces entreprises qui utilisent une partie de la mer morte comme d'un immense évaporateur histoire d'extraire je ne sais plus quelle substance nécessaire à l'industrie mais encore plus utile dans la nature à l'état dissout.

    L'autre partie de l'escroquerie vient de l'industrie pharmaceutique qui créé les maladies pour mieux vendre, supprimant les remèdes efficaces et presque sans danger pour nous refiler de nouveaux médicaments qui par leurs effets secondaires nécessiteront d'autres traitements. Or cette industrie pharmaceutique est aussi complice des destructions de forêts et d'environnement, puisque la plupart des remèdes naturels en sont issus.

    Il y a encore tant à dire et dénoncer grâce à cette « escroquerie » qui nous a fait prendre conscience de l'urgence à préserver notre environnement pour assurer notre survie.

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • Tout à fait ! Le maitre mot est « rentabilité », mais la question que je me pose est : malgré la malveillance de ces entreprises, il semble difficilement concevable qu'ils ne soient pas conscient des effets néfastes présents et à venir de leurs pillages intensifs, donc qu'ont ils prévu pour la suite ? N'ont ils aucun scrupules à laisser un monde mort à leur descendance, puisqu'« ils » ne seront plus là, ou bien ont ils un « plan B » pour la suite, qu'ils sortiront de leur manche le moment venu ? mystère...

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Cher veilleur, ces entreprises sont comme des enfants gâtés et peu importe la souffrance des autres tout ce qui importe c'est leur intérêt immédiat. Prend un gosse qui casse son jouet préféré, si tu répares tout de suite le jouet ou si tu le remplaces immédiatement, il n'aura pas conscience du manque, mais si tu le laisses avec son jouet cassé il en ressentira le manque et la frustration. Le problème de ces entreprises vient surtout de ce que leurs dirigeants ne manquent de rien et ne sont jamais confrontés aux aléas de la vie, puisqu'ils ont l'argent pour remplacer le jouet ou ce qui leur manque, ils ne peuvent donc avoir conscience des dégâts occasionnés et même s'ils en connaissent l'existence, pour rien au monde ils ne prendront le risque de partager car ce n'est pas dans leur culture. Nous retrouvons le même problème avec les politiques qui, quoiqu'il arrive, sont payés largement au-dessus du minimum et bénéficient d'avantages. Comment veux-tu qu'ils sachent ce qu'est vivre avec le SMIC ou moins ? Imagine un instant que tous nos politiques soient payés au SMIC sans autre avantage et bien je peux te garantir que le SMIC suffira alors à faire vivre une famille de 4 personnes et sans subsides de la part de l'état. Ils n'ont aucun plan de rechange, tant qu'on peut puiser dans les ressources, on ne réfléchi pas aux conséquences, c'est là donc on se sert. C'est lorsqu'il n'y a plus rien que ces messieurs-dames daignent passer à autre chose. Pour la bonne conscience et faire acte d'écoute, certains envisagent bien des solutions de rechange mais sans trop forcer pour les appliquer, puisqu'il existe encore des ressources sauf si ces solutions leur permettent de s'enrichir d'avantage ou de maintenir leurs privilèges. Des gosses de riches pourri-gâtés ....

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • Eh oui, ils ne vont pas tueur la poule qui pond des ?ufs d'or, mais au train ou vont les choses, la situation va se compliquer avant la fin de la décade !

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Climat »