Elections en Grèce: le peuple dit «non» à l'Europe et au FMI


Les deux partis pro-austérité grecs, le Pasok (socialiste) et la Nouvelle Démocratie (droite), qui gouvernaient ensemble au sein d'une coalition depuis novembre 2011 se sont effondrés lors des législatives ce dimanche, recueillant entre 31 et 37% des voix contre 77,4% en 2009.

S'il se confirmait, cet effondrement rendrait quasi impossible la formation d'un gouvernement de coalition par ces deux partis pour poursuivre la politique de rigueur dictée par l'UE et le FMI. Le scrutin a été dominé par la contestation de la politique d'austérité, donnant au petit parti de gauche radicale Syriza entre 15,5 et 18,5% des voix.

Le parti neo nazi Chryssi Avghi (Aube Dorée) va quant à lui entrer au parlement après avoir obtenu entre 6 et 8% des voix, selon un sondage sortie des urnes diffusé sur les chaînes de télévision. Ce parti qui plafonnait à 0,29% des voix aux dernières législatives de 2009.

Le risque: remettre en cause les efforts de redressement du pays au sein de l'euro. Car à part le Pasok et la Nouvelle Démocratie, l'ensemble des autres partis a dans son programme au mieux, de renégocier les accords avec l'UE et le FMI, au pire, la sortie pure et simple de l'Euro.

Les enjeux capitaux de cette election pour l'avenir de l'europe et de la monnaie unique

La nouvelle-Démocratie revendique d'avoir la main pour constituer une coalition

Un responsable du parti conservateur grec pro-austérité Nouvelle-Démocratie a revendiqué dimanche la «première place» pour son parti, qui gouvernait avec les socialistes au sein d'une coalition depuis novembre, à l'issue des élections législatives. «Nous sommes le premier parti, c'est clair», a affirmé sur la télévision Méga Panos Panayotopoulos, dont le parti est crédité de 17 à 20% des voix, contre 14 à 17% pour le Pasok et 15,5 à 18,5% pour la gauche radicale anti-austérité du Syriza. Selon des sources conservatrices, le parti entend revendiquer la possibilité de former un gouvernement de coalition, comme le prévoit la constitution.



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Politique »