Egypte : Une archéologue localise ce qui pourrait être d'anciennes pyramides disparues


Plus besoin de traîner ses guêtres dans le sable brûlant pour jouer les Indiana Jones. L'archéologue américaine Angela Micol a fait une découverte intéressante en restant assise devant son ordinateur en Caroline du Nord.
 
La spécialiste, qui analyse des images satellites depuis 10 ans, vient de découvrir deux sites encore inconnus dans le bassin du Nil. Sa source d'information: l'outil Google Earth (lien) !
 
Le premier semble comporter quatre pyramides, dont la plus grande mesure 45 mètres de côté, rapporte Angela Micol sur sa page internet (indisponible au moment de la publication de cet article).
 
Le second site pourrait également abriter quatre pyramides de 30 et 76 mètres de côté. Pour l'égyptologue Nabil Selim, la taille des petites buttes rappelle les pyramides de la 13e Dynastie.

La plus grande pyramide du monde ?
 
Plus intriguant, les images révèlent au même endroit la présence d'une grande colline plate à base triangulaire. Ce monticule géométrique mesure près de 200 mètres de côté.
 
S'agit-il de la plus grande pyramide du monde ? « Les images parlent d'elles-mêmes, note Angela Micol. Des recherches sur le terrain seront nécessaires pour confirmer que les monticules sont des pyramides. »
 
Les coordonnées exactes (lien google maps) des sites ont été transmises à d'autres chercheurs et égyptologues.

Mise à jour :

Paola Davoli, une égyptologue italienne de l'université de Salento qui a longtemps étudié la région, a écrit à NBC News pour expliquer que s'il y a peut-être quelques ruines dans ces zones, il ne s'agit pas de pyramides.

Lire la suite : Egypte : les « pyramides » découvertes grâce à Google Earth... n'en sont pas



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Archéologie »