Dossier Big Brother : Snowden révèle l'existence de « XKeyscore », l'outil ultime de la NSA


D'après des documents fournis par Edward Snowden, que l'on ne présente plus depuis le début de l'affaire Prism, la NSA exploite un logiciel ultra puissant capable de surveiller rapidement et sans demande d'autorisation une quantité phénoménale d'information sur un internaute.
 
Selon le Spiegel Online International et The Guardian, XKeyscore (ou X-Keyscore) serait en fait l'outil ultime d'espionnage de la NSA.

Des emails aux messages privés de Facebook...
 
Si ses rapports avec certains géants d'Internet ont fait couler beaucoup d'encre, l'agence de sécurité nationale des États-Unis, la NSA, compte depuis plusieurs années sur un outil nommé XKeyscore pour surveiller les internautes. Très simple d'utilisation, ce logiciel permet d'avoir des informations concrètes sur un individu ciblé, comme ses adresses emails et ses numéros de téléphone, mais aussi le contenu de ses emails, ses contacts, ses messages privés sur Facebook, ses recherches en ligne, ses téléchargements, son navigateur, etc.
 
Mieux encore, si une personne souhaite cacher volontairement ses activités, en chiffrant ses données par exemple, XKeyscore permettra malgré tout d'obtenir des informations. Avec l'explosion du chiffrement à des fins qui n'ont rien à voir avec le terrorisme, cela risque de bien compliquer la tâche de la NSA. L'outil propose aussi à son utilisateur de lister les VPN, de connaître leurs clients et même de déchiffrer les données. L'outil permet aussi de constater quand un individu utilise un langage différent de son pays hôte, ou encore, par exemple, s'il fait usage de Google Maps pour mieux connaitre une cible.
 
Un passage censuré dans le document publié par le Guardian répond même à cette question :
 
« J'ai un document d'un djihadiste qui est passé entre les mains de nombreuses personnes, qui a écrit cela et où étaient-ils ? » 
Un autre exemple donné dans le document est tout aussi explicite :
 
« Montrez-moi tous les tableurs Excel contenant les adresses MAC venant d'Irak afin que je puisse effectuer la cartographie du réseau. »

xkeyscore.jpgPermettant de savoir tout ou presque des activités d'un individu dès lors qu'il se contente d'utiliser des sites web, XKeyscore aurait permis de capturer plus de 300 terroristes depuis le début de son utilisation, soit au moins depuis 2008.

D'après le Guardian, devant la quantité monstrueuse de données que cela implique (1 à 2 milliards d'enregistrements quotidiens), la NSA ne stocke que trois à cinq jours toutes les données, certaines, trop volumineuses, ne restant même que 24h. Les métadonnées sont par contre stockées durant un mois, et les données semble-t-il intéressantes aux yeux des membres de la NSA le sont durant de nombreuses années.
 
Une coopération avec les services allemands
 
Selon le journal allemand Spiegel, c'est XKeyscore qui a permis à la NSA de surveiller l'Allemagne et d'y extraire 500 millions de données. Les services de renseignements allemands seraient aussi étroitement liés à la NSA, au point d'être familiarisés avec l'outil. Cette coopération serait principalement réalisée dans le but de lutter contre le terrorisme selon le quotidien allemand. Néanmoins, nous pouvons nous demander si un tel outil de surveillance se contente de surveiller de potentiels terroristes. L'espionnage industriel n'est logiquement pas loin, ou pire encore.
 
D'un point de vue juridique, si la loi américaine impose qu'un mandat individuel soit accordé pour cibler un citoyen américain, la NSA peut toutefois passer outre si un contact avec une cible étrangère est déterminé. Une porte ouverte à bien des abus.
 
NSA : « protéger notre nation et ses intérêts »
 
Contacté par The Guardian, la NSA n'a pas nié l'existence de XKeyscore. Au sujet de ses cibles, elle a tenu à préciser que ses activités ne visaient uniquement que les cibles étrangères, ceci afin de répondre aux exigences de leurs dirigeants « pour protéger notre nation et ses intérêts ». Un discours plutôt destiné à rassurer la population américaine, un peu moins le reste de la planète. Un peu plus loin, l'agence répètera d'ailleurs le même discours :
 
« Ces types de programmes nous permettent de recueillir des informations qui nous permettent de remplir nos missions avec succès - pour défendre la nation et pour protéger les troupes américaines et alliées à l'étranger. »
La NSA a de plus nié donner un accès libre en son sein à un outil aussi puissant.
 
« L'accès à XKeyscore, ainsi que l'ensemble des outils d'analyse de la NSA, est limité aux seules personnes qui en ont besoin pour leurs tâches. » 
L'agence de sécurité rajoute qu'il existe plusieurs contrôles dans le système afin d'éviter les abus.
 
« Toutes les recherches d'un analyste de la NSA sont entièrement auditables, afin de s'assurer qu'elles sont appropriées et conformes à la loi. »
Par Nil Sanyas - Journaliste, éditorialiste à pcimpact



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Surveillance & sécurité »