Décès de Hugo Chavez : une autre victime de la CIA ?


L'anti-américanisme, l'un des fils rouges des quatorze années de la présidence d'Hugo Chavez ne s'éteindra pas avec lui. L'expulsion « sous 24 heures » d'un attaché d'ambassade américain, David Delmonaco, a été annoncée mardi 5 mars, quelques heures avant l'annonce officielle de la mort d'« el presidente ». Lors d'une longue intervention télévisée, Nicolas Maduro, le chef de l'Etat vénézuélien par intérim, a justifié cette mesure en accusant le diplomate américain d'avoir « proposé des plans de déstabilisation » à des militaires.
 
Pire, il a affirmé n'avoir « aucun doute » sur le fait que le cancer d'Hugo Chavez, diagnostiqué en 2011 avait été provoqué par « les ennemis historiques de notre patrie », autrement dit les USA. Dressant un parallèle avec la mort de Yasser Arafat auquel « une maladie a été inoculée », il a déclaré qu'« une commission scientifique prouverait » que la maladie d'Hugo Chavez provenait d'« une attaque ». Le monde
 
Le président du Venezuela lui même avant son décès hier s'était interrogé à haute voix sur le fait que le gouvernement US - ou les banksters ses maîtres - l'ait contaminé lui et d'autres dirigeants ennemis d'Amérique Latine avec le cancer.
 
Il y a à peine un peu plus d'un an Chavez était intervenu à la radio nationale venezuelienne et avait dit :

« Je ne sait pas mais...c'est trés étrange qu'on ait vu Lugo atteint d'un cancer, Dilma quand elle était candidate, moi, me préparant à une année électorale et il y a peu Lula et maintenant Christina ... C'est trés difficile à expliquer même en s'appuyant sur la loi des probabilités ce qui est arrivé à certains dirigeants en Amérique Latine. C'est au minimum trés étrange, trés étrange. »
Effectivement étrange... Si étrange que si vous pensez que Hugo Chavez du Venezuela, la présidente du Brésil Dilma Rousseff, celui du Paraguay Fernando Lugo, et l'ancien président du Brésil Luiz Inacio Lula da Silva - tous des dirigeants anti US - tous ont été atteints d'un cancer à peu prés au même moment par hasard alors vous devez être un théoricien fou du hasard.
 
Suis je sûr à 100% que la CIA a eu Hugo Chavez ? Absolument pas. Cela peut être des assassins sans lien avec le gouvernement et travaillant pour les Banquiers. Mais quelque soit la manière dont vous scrutez cela les maîtres de l'Empire US sont indiscutablement responsables d'avoir inoculé le cancer à Chavez et à d'autres dirigeants d'Amérique Latine. Comment savons nous cela ? Examinons simplement les traces laissées par l'Empire.
 
Le garde du corps de Fidel Castro, Fabian Escalante, estime que la CIA a tenté de tuer le président cubain 638 fois un chiffre étonnant. Les méthodes de la CIA incluent des cigares explosifs, des agents de guerre biologique utilisés pour colorer la tenue de plongée de Castro, des pilules mortelles, des bactéries toxiques dans le café, un podium pour discours explosif, des tireurs d'élite, des amies femmes sachant manier le poison, et des bombes explosives sous marines.
 
Les tentatives d'assassinat de la CIA contre Castro étaient comme un dessins animé de Tom and Jerry, avec dans le rôle du chat assassin inepte, la CIA et le président cubain dans le rôle de la souris maline et chanceuse. Certains pourraient même suggérer que la survie de Castro à 638 tentatives d'assassinat par la plus grande puissance mondiale est la preuve que l'athéisme communiste de El Présidente n'était pas vrai et que Dieu, ou tout du moins un ange gardien, doit avoir veillé en permanence sur « Castro l'Infidèle ».
 
La théologie mise de côté, les tentatives non stop de la CIA d'assassiner Castro fournissent des preuves abondantes que les autorités US dans leurs efforts pour assassiner leurs ennemis latino américains ne reculent devant rien. John Perkins dans son bestseller Confessions of an Economic Hit Man fournit encore plus de preuves que les banquiers maîtres du gouvernement US assassinent régulièrement des chefs d'état utilisant des tueurs privés de même que des tueurs de la CIA.
 
Perkins pendant sa carrière comme « tueur économique » a appris sur le tas comment les grands banquiers internationaux conservent leur empire en Amérique Latine et ailleurs. Le boulot de Perkins c'était de rendre visite à des dirigeants de pays étrangers et de les convaincre d'accepter des prêts qu'ils ne pourraient jamais rembourser. Pourquoi ? Les banquiers veulent faire de ces pays des esclaves de la dette. Quand un pays fait faillite les banquiers s'emparent des ressources naturelles de la nation et établissent un contrôle total de son gouvernement et de son économie.
 
Perkins rencontrait un dirigeant d'une nation ciblé et disait :
 
« j'ai une main remplie de billets de dollars et dans l'autre une balle. Laquelle des deux voulez vous ? » 
Si le dirigeant acceptait les prêts réduisant par conséquent son pays en esclavage il était récompensé. Si en colère il chassait Perkins de son bureau les banquiers faisaient appel aux « astéroïdes » pour assassiner le chef d'état non coopératif.
 
Les « astéroïdes » sont les tueurs professionnels les plus performants et les plus chers du monde. Ils travaillent sous contrat - parfois pour la CIA parfois pour les banquiers, et parfois pour de riches individus. Et bien que leur spécialité ce soit de provoquer le crash d'avions ils sont aussi capables de tuer de différentes manières des personnes incluses des chefs d'état .
 
Ce n'est pas pure spéculation. En fait John Perkins connaît personnellement certains de ces tueurs professionnels liés à la CIA. Et il a témoigné sur leurs assassinats de dirigeants latino américains. « Confessions of an Economic Hit Man » est dédié aux amis de Perkins assassinés le Gl Torrijos du Panama et le président Jaime Roldos d'Equateur. tous les deux ont été assassinés par des « astéroïdes » liés à la CIA dans des crash d'avions planifiés.
 
Est ce que les tueurs liés à la CIA transmettent parfois le cancer à leurs victimes ? Apparemment ils le font. Une victime connue Jack Ruby (né Jack Rubenstein) un gangster qui était lui-même un tueur professionnel et dont la dernière victime a été Lee Harvey Oswald - le pigeon dans l'assassinat chorégraphié de JFK - éliminé dans une cave du département de la police de Dallas. Ruby a supplié qu'on le conduise à Washington pour raconter la vraie histoire du meurtre de JFK mais au lieu de cela il est mort en prison d'un brusque cancer mystérieux avant qu'il ne puisse révéler ce qu'il savait.
 
Les « astéroïdes » des banksters-CIA ont-ils déjà essayé de tuer des dirigeants d'Amérique Latine avec le cancer ? La réponse est un « OUI » sans équivoque.
 
Le livre d'Edward Haslam Le Singe Du Dr Mary prouve que le procureur dans l'assassinat de JFK, Jim Garrison, avait auparavant affirmé que l'agent de la CIA David Ferrie, un pédophile, l'un des tueurs de JFK avait mener de nombreuses expérimentations sur des virus provoquant un cancer pour la CIA dans son immense laboratoire chez lui. Le but : transmettre à Fidel Castro et à d'autres dirigeants latino américains le cancer (Ferrie lui-même a été tué par la CIA peu avant qu'il ne témoigne au tribunal sur son rôle dans l'assassinat de JFK).
 
Pour résumer : nous savons que les banquiers qui contrôlent le gouvernement US essaie régulièrement de tuer tout dirigeant latino américain qui refuse d'être leur marionnette. Nous savons qu'ils ont programmé plusieurs centaines de tentatives d'assassinat contre des dirigeants d'Amérique Latine incluses les plus de 600 tentatives visant seulement Castro. Nous savons qu'ils ont mené des expériences sur les virus transmettant le cancer, et nous connaissons des assassinats de personnes par cancer depuis les années 60.
 
Donc si vous pensez qu'Hugo Chavez est décédé de mort naturelle désolé de vous dire que vous êtes un naïf en phase terminale.
 
Dr Kevin Barrett : Ph.D islamologue arabisant est l'un des critiques les plus connus de la guerre « contre le terrorisme » de l'Amérique. Dr Barret a participé de nombreuses fois à des émissions sur Fox, Cnn, PBS et d'autres médias et a inspiré des histoires et articles publiés dans le NYT, The Christian Science Monitor, the Chicago Tribune, et d'autres publications connues. Dr Barret a enseigné dans des collèges et universités de San Francisco, Paris, et dans le Wisconsin où il s'est présenté comme candidat au Congrés en 2008. Il est co fondateur de Muslim-Christian-Jewish Alliance, auteur des livres « Truth Jihad: My Epic Struggle Against the 9/11 Big Lie (2007) » et « Questioning the War on Terror: A Primer for Obama Voters (2009). »
 
Par Kevin Barrett - Traduction par Mireille Delamarre



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Conspirations »