Copahue - Tungurahua - Tolbachik : 3 volcans en intense activité


Ces trois volcans sont à ce jour très actifs et placés sous haute surveillance des scientifiques et des autorités locales. Ceci n'étant pas une coincidence, ces trois volcans sont situés le long de la grande ceinture de feu ou différentes plaques tectoniques s'affrontent, créant une forte activité sismique. Les volcans Copahue et Tungurahua sont situés en Amérique du sud, à la ligne de jonction de la plaque sud Américaine et de celle de Nazca.
 
Le Tolbachik quant à lui est situé au Kamtchatka, en Russie, à l'intersection de la plaque nord Américaine et de la plaque Pacifique, au nord-est du Japon qui borde en partie la même ligne de faille...
 
Les récents séismes s'étant produits dans ces régions sont très certainement responsables de ces activités, et les différentes pressions exercées qui en sont à l'origine me laissent penser que de possibles séismes à venir pourraient se produire à la jonction des plaques Pacifique et Nord-Américaine, plus particulièrement en Californie ! Mais ce n'est que mon avis...

Chili-Argentine : le volcan Copahue est placé en niveau d'alerte rouge
 
Le service national de géologie et des mines (Sernageomin - webcam) a placé le volcan Copahue en alerte niveau rouge, en raison des caractéristiques sismiques et de l'incandescence observée, correspondant à la présence d'un corps magmatique superficiel pouvant engendrer des coulées de lave et/ou une activité strombolienne. L'intensité des signaux sismiques indiquent une éruption mineure.

Copahue.jpgL'éruption a été considérée comme un évènement de type phréatique avec un VEI de 1 à 2 concernant le cratère del Agrio, localisé en territoire Argentin. Le Copahue présente pour le moment une activité superficielle, de l'incandescence et une colonne de gaz et cendres montant à 1.000 - 1.500 mètres avant de dériver vers le sud-est.
 
Les colonnes de gaz s'échappant du cratère du Copahue, qui culmine à 2965 mètres, ont changé de couleur dimanche soir, passant du gris au blanc, ce qui révèle la présence de vapeurs, selon une source du ministère des Mines.
 
« Nous ne pouvons écarter que l'activité du volcan évolue en une éruption majeure »
, a toutefois indiqué le Sernageomin dans un communiqué.
 
La vigilance est recommandée dans un rayon de 15 km. autour du cratère en raison de risques potentiels de lahars, dus à la fonte glaciaire. Le volcan est situé dans le sud de la cordillère des Andes à la frontière entre les deux pays, qui est une zone très peu peuplée. L'office chilien des situations d'urgence (Onemi) n'a pour le moment pas donné d'ordre d'évacuation. Côté chilien, quelque 500 personnes vivent à Copahue, une localité réputée pour ses sources thermales, 900 à Caviahue et 800 dans les communautés indigènes Mapuche.
 
Les autorités de la province argentine de Neuquen (sud) ont quant à elles également écarté toute évacuation des populations, précisant que les riverains du volcan.

Equateur : Le volcan Tungurahua montre une activité intense

Tungurahua.jpgSelon l'IGEPN, l'activité reste intense, avec 80 explosions faibles à modérées au cours de la journée du 21.12, accompagnées dans certains cas de projections de blocs impactant les pentes supérieures du Tungurahua. Trois d'entre elles ont produit de véritables coup de canon et projeté blocs et bombes incandescentes sur la partie supérieure du stratocône. Les mesures de déformation continuent de montrer de l'inflation ... la situation pourrait durer, et générer encore des coulées pyroclastiques.
 
Dans la nuit du 22.12, le sommet du volcan dégagé laisse apercevoir de l'incandescence et une activité strombolienne. Au 24 décembre, le volcan Tungurahua continue son processus éruptif avec plusieurs explosions et maintient une activité qui s'étend de « modérée à élevée » avec des explosions constantes et les émissions de gaz et de cendres, après la relance la semaine dernière qui a conduit les autorités à déclarer l'alerte orange dans les zones environnantes.
 
Le volcan Tungurahua, situé à 5023 mètres au dessus du niveau de la mer, est situé dans la province du même nom dans le centre andin de l'Équateur, à 140 kilomètres au sud de Quito. Son processus éruptif a commencé en 1999 et a connu des épisodes violents en août 2006, en mai 2008 et le dernier en août 2012, a rappelé l'ANSA.

Kamchatka : Le volcan Plosky Tolbachik libère des coulées de lave

Tolbachik.jpgAu 23 décembre, le code reste fixé à orange. Le volcan présente une sismicité forte, avec du trémor volcanique ample, plus de 9,6 mcm/s. Les effusions de lave se poursuivent au niveau de la fissure sud sur le Tolbachinsky Dol, où persiste une anomalie thermique qualifiée de gigantesque.
 
Une dépêche indique que des événements assez importants se sont déroulés dans la nuit du 24. Tandis que le cône principal a cessé toute activité strombolienne pour n'alimenter qu'une importante coulée qui se dirige vers l'ouest, un second cône, édifié sur le flanc est de Tolbachik Dol, a offert un surprenant spectacle.
 
Vers 1 heure du matin (heure locale) ce cône, dont le cratère était occupé par un lac de lave très fortement brassé, s'est rompu, libèrant le lac sous la forme d'une coulée abondamment alimentée. En 7 heures, cette coulée avait parcouru 5 km en direction de l'est et serait encore alimentée actuellement. Le KVERT, qui a du recevoir des photos prisent par les spectateurs présents lors de l'événement, pourrait en mettre en ligne aujourd'hui ou demain.
 
De magnifiques photos de l'éruption sont visibles sur le site EnglishRussia (lien)




Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Activité volcanique »