Conflit Syrien : Les pions Russes se déplacent sur l'échiquier


Les deux dernières nouvelles concernant la tension grandissante entre les Etats-unis et la Russie ne sont pas très réjouissantes. Après l'envoi "test" de deux missiles balistiques intercontinentaux par la Russie en guise d'avertissement aux Etats-unis, puis la mise en garde adressée à ces derniers par Moscou concernant la propagande désinformatrice lancée par Washington concernant la Syrie, Moscou dépêche une partie de sa flotte navale sous couverture aérienne, ainsi que de l'armement sur place.

Les prétextes fallacieux et la désinformation des Etats-unis et de l'ONU envers la Syrie dans le but d'obtenir le feu vert de l'OTAN afin de mener une opération d'ingérence contre le gouvernement de Bachar al-Assad n'impressionnent pas Vladimir Poutine, qui, rappelons le, est soutenu par le gouvernement Chinois. Les Etats-unis qui sont habitués à voir leurs opposants s'incliner devant leur pression militaire sont cette fois confrontés à forte partie et risquent de ne pas faire le poids face à des adversaires déterminés !

Moscou envoie 2 navires de guerre vers sa base militaire en Syrie
 
La Russie se prépare à envoyer deux navires de guerre amphibies avec des marins vers le port de Tartous en Syrie, seule base navale russe en Méditerranée, a indiqué lundi une source au sein de l'état-major de la marine russe, citée par l'agence Interfax.
 
« Deux grands navires de débarquement, le Nikolaï Filtchenkov et le César Kounikov, se préparent à partir vers le port syrien de Tartous », a déclaré un officier de l'état-major. Les deux navires vont transporter un "important" groupe de marins, selon Interfax.
 
« Il s'agit d'une mission "extraordinaire" », a précisé cette source.
 
« En cas de nécessité, cette mission sera capable d'assurer la sécurité de citoyens russes et évacuer une partie des équipements russes dans le port de Tartous », a-t-elle ajouté.
 
Le commandant adjoint des forces aériennes russes, Vladimir Gradoussov, a pour sa part déclaré le week-end dernier que des avions étaient prêts à protéger les navires de guerre si ceux-ci étaient envoyés en Syrie.
 
Selon lui, une telle opération pourrait être organisée pour évacuer les citoyens russes de la zone du conflit.
 
La Russie, principale alliée de la Syrie où elle dispose depuis la période soviétique d'une base de ravitaillement dans le port de Tartous, a bloqué avec la Chine toute condamnation de la répression en Syrie.
 
La Russie avait par ailleurs nié la semaine dernière être engagée dans des discussions avec l'Occident sur des changements politiques en Syrie qui impliqueraient le départ du président Bachar al-Assad.

Les Etats-Unis demandent l'aide de la Grande-Bretagne pour arrêter un navire russe en direction de la Syrie
 
Le Alaed MV, un cargo russe, serait dans la mer du Nord et apporterait un lot de munitions et d'hélicoptères MI25, connus sous le nom de "chars volants", en provenance du port russe de la Baltique de Kaliningrad.
 
Washington, qui a condamné la semaine dernière Moscou pour continuer à armer le régime syrien, a demandé aux fonctionnaires britanniques de stopper la cargaison présumée par des sanctions qui pourraient obliger le retour de la marchandise dans son pays d'origine.
 
Hillary Clinton a averti que le convoi, expédition d'armes à la Syrie, pourrait créer une escalade dramatique du conflit.


Vidéos :



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Actions militaires »