Chine : Les garderies bourraient les gosses d'antiviraux


Des milliers de petits ont été traités d'office contre le rhume et la grippe avec un médicament très douteux. Les familles sont scandalisées.
 
Depuis le début du mois, les manifs de parents en colère se multiplient devant les crèches et les garderies du pays. Plusieurs d'entre elles ont traité, à l'insu des familles, leurs élèves.
 
Les enfants devaient avaler des « vitamines » qui contenaient, en réalité, de la Moroxydine ABOB. Ce médicament antiviral aux propriétés mal connues aurait provoqué des effets secondaires violents chez certains bambins. Les petits se seraient plaints de vertiges, de nausées, de sueurs nocturnes, voire d'inflammations des parties génitales, raconte le site du « South China Morning Post ».
 
D'après l'enquête lancée par les autorités, les établissements tentaient ainsi d'empêcher les enfants d'attraper la grippe et le rhume. Objectif : maintenir la fréquentation des établissements, et donc leur chiffre d'affaires. En effet, en Chine, l'accueil des tout-petits est payé à la journée.
 
2000 enfants traités
 
L'utilisation illégale du médicament, découverte dans un jardin d'enfants de Xi'an, pourrait être beaucoup plus répandue. Au moins 2000 enfants seraient concernés dans trois provinces du pays. Quant à l'origine des comprimés de Moroxydine ABOB fournis aux crèches, elle reste, pour l'instant, mystérieuse.

Arrestation de trois personnes
 
Trois personnes dans la province du Jilin (nord-est) ont été placées en détention par la police ce week-end, après qu'une école maternelle privée locale a été soupçonnée d'avoir illégalement administré des médicaments antiviraux aux élèves, a confirmé lundi la police.
 
Wang Lina, directrice adjointe de l'Ecole maternelle de Fanglin dans la ville de Jilin ainsi que Zhang Xinyu et Guo Yuehui, respectivement responsable et responsable adjoint de l'une des quatre branches de cette école maternelle, ont été placés en détention dimanche à 17h00. Les trois autres branches de l'école font l'objet d'une enquête de police.
 
Les dernières investigations ont confirmé que cette branche de l'école maternelle Fanglin dans l'arrondissement de Gaoxin avait administré aux enfants le médicament antiviral appelé moroxydine ABOB pour les protéger contre la grippe et d'autres maladies infectieuses.
 
Certains élèves de cette école maternelle ont présenté des symptômes de douleurs dans les jambes, saignements de nez, irritations et inflammations des zones génitales, selon les parents. Les autorités ont arrangé des examens médicaux dans les hôpitaux locaux pour les 375 enfants des quatre branches de l'école, dont certains qui ont entre temps changé d'établissement scolaire.
 
La moroxydine ABOB est utilisée pour le traitement de la grippe. Il a été rapporté plus tôt cette semaine que deux autres écoles maternelles, dans la province de Shanxi (nord-ouest), administraient elles aussi ce médicament aux élèves depuis 2008. Certains membres du personnel de ces établissements ont été placés en détention.



Commentaires 3

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Que veux-tu commenter là dessus ? La Chine n'en est pas à sa première affaire de la sorte.

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Certes, mais cela reste quand même scandaleux, et nous ne sommes pas à l'abris de ce genre d'abus.

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Tout manquement au respect des êtres et de l'environnement se paie tôt ou tard. Et en France il y a bien eu quelques scandales vite étouffés - nounou qui faisaient dormir les enfants avec des somnifères pour être tranquille - ou encore les traitements abusifs dans l'élevage industriel -

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Santé »