Ce que révèlent les #SyriaFiles de WikiLeaks sur Bachar el-Assad


Sur les 2.434.899 mails des Syria Files révélés par WikiLeaks (lien) et auxquels Owni a eu accès, on trouve 538 e-mails envoyés par sam@alshahba.com, l'adresse e-mail (lien) utilisée par Bachar el-Assad. La majeure partie d'entre-eux ont été envoyés avant le début de la révolution en Syrie, et concernent la gestion d'affaires internes, ainsi que de nombreux échanges avec la traductrice personnelle d'el-Assad.
 
On n'y trouve aucun secret d'Etat, pas de révélations sur la main-mise des services de sécurité syriens, non plus que sur le soutien de la Russie, de la Chine ou de l'Iran. Par contre, on y trouve des blagues, plusieurs dizaines, pour la plupart en anglais, que le président-dictateur syrien envoyait à ses proches collaborateurs, et notamment à sa traductrice.
 
Je ne citerait pas dans cet article ces blagues (certaines vraiment excellentes), car ce n'est pas le but, la partie que je tiens à souligner est la suivante, extraite de cet article sur owni (lien vers l'article dans son intégralité) :
 
Le 27 mars 2011, alors que le mouvement de libération prend de l'ampleur, et que l'AFP avance que plus d'une centaine de manifestants ont été tués par la police, un proche collaborateur de Bachar el-Assad lui envoie un mail particulièrement obséquieux lui expliquant qu'une étude aurait démontré que le coeur de la quasi-totalité des 24 millions de Syriens battrait pour Bachar el-Assad, et qu'il est impossible de geler ses avoirs puisqu'ils ne sont pas en Suisse, mais dans le coeur des Syriens...
 
Le 28, Bachar el-Assad fait suivre une image montrant comment la photo de gens manifestant avec le drapeau syrien en soutien au président syrien a été manipulée pour que l'on croit qu'ils réclament son départ (voir photo illustration).
 
Le 31, un autre collaborateur lui envoie un mail intitulé « J'ai aimé cette chanson » avec, en pièce jointe, une chanson (sirupeuse) attribuée (à tort) à Mick Jagger composée sur un vieux synthé et répétant (en anglais) « Bashar, We Love You » (lien audio).
 
Le 25 juillet, il fait suivre la version traduite en arabe d'une vidéo, en français, intitulée « Sarkozy, combien d'enfants as-tu tué cette nuit ? » (lien vidéo), l'accusant d'être responsable de la mort d'enfants tués lors d'un bombardement de l'OTAN en Libye, réalisée par Michel Collon, un journaliste belge considéré comme proche des réseaux français au service de la Syrie (lien) qui, après avoir publié un essai sur les « médiamensonges » de l'OTAN en Libye, a récemment préfacé un ouvrage similaire consacré, cette fois, au plan « Syriana » de remodelage du Moyen-Orient par la CIA.
 
Le 24 septembre, il envoie un lien vers une vidéo (en arabe - lien) sur la proximité supposée entre Al Jazeera et la CIA, censurée depuis
 
Le dernier e-mail de Bachar el-Assad (lien) présent dans les #SyriaFiles de WikiLeaks est un copié-collé d'un article de Wayne Madsen (lien), un ancien militaire américain devenu journaliste spécialiste des services de renseignement, proche du Réseau Voltaire et conspirationniste (lien).
 
Dans cet article, basé sur « plusieurs sources fiables », Madsen affirme que l'ancien ambassadeur des Etats-Unis en Syrie a été chargé de recruter des « escadrons de la mort » auprès d'unités affiliées à Al-Qaida et de les envoyer se battre contre les soldats et policiers fidèles au régime syrien. Il affirme également que ces terroristes ne se sont pas contentés d'attaquer les forces loyalistes, mais également de massacrer des civils, afin d'accuser, avec l'aide du Mossad, le gouvernement syrien.
 
Et cette histoire de CIA qui recrute des terroristes d'Al-Qaida pour tuer des civils avec l'aide du Mossad, pour Bachar el-Assad, ce n'était pas une blague.
 
A noter que le Fonds de Défense de la Neutralité du Net, émanation du French Data Network, premier FAI indépendant français, vient de faire sauter le blocus financier de Wikileaks (lien), et qu'il est donc de nouveau possible de lui faire un don par carte bancaire (lien).


Vidéos :



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Politique »