Caraïbes : vers un effondrement des récifs coralliens


La disparition de l'écosystème corallien des Caraïbes priverait la planète d'un de ses plus beaux joyaux.
 
L'un des écosystèmes les plus colorés et fascinants du monde est aujourd'hui gravement menacé. Les récifs coralliens des Caraïbes souffrent en effet gravement de la pollution des eaux, de la surpêche et du réchauffement climatique. Tant et si bien que si des mesures radicales ne sont pas prises rapidement, ils pourraient disparaître et entraîner dans leur chute toute une biodiversité.
 
Le déclin a été rapide et brutal. En 1970 en effet, 50 % des coraux étaient vivants et tapissaient le fond de la mer turquoise des Caraïbes. Il n'en resterait plus que 8 % aujourd'hui si l'on en croit une enquête menée conjointement par l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) et le Réseau mondial de surveillance des récifs coralliens.
 
Les scientifiques et les écologistes ont beau avoir alerté la communauté internationale, rien ne présage aujourd'hui d'une amélioration et ils semblent résignés à voir disparaître un patrimoine naturel inestimable. Une issue d'autant plus tragique que les coraux agissent comme des pépinières pour les jeunes poissons, leur fournissant également de la nourriture et un abri contre les prédateurs. Pour l'Homme, les récifs sont en outre une source énorme de revenus, notamment pour le tourisme et les loisirs.

Une urgence des mesures draconiennes pour la protection de l'environnement
 
« Il est urgent dorénavant de mettre en place des mesures drastiques afin de réduire l'impact des activités anthropiques (dans la région) si nous voulons que les récifs coralliens et les pêches nécessaire à la pérennité de certaines communautés puissent survivre dans les décennies à venir »
, a déclaré Carl Gustaf Lundin, directeur du Programme marin et polaire mondial à l'UICN, cité par nos confrères du Guardian. Soulignons également que l'année dernière, les experts ont estimé que 75 % des coraux des Caraïbes étaient en danger, de même que 95 % des récifs du Sud-Est de l'Asie.
 
Au niveau mondial, environ 275 millions de personnes vivent dans les environs d'un récif et en dépendent pleinement. Aussi l'UICN, qui tient cette semaine son Congrès mondial sur l'île de Jeju (Corée du Nord), a-t-elle préconisé l'instauration de nouvelles zones protégées. Une déclaration qui fait écho à la demande formulée la semaine dernière par l'ONU, laquelle souhaite en créer rapidement de nouvelles. Maritimes, mais aussi terrestres.



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Environnement »