Cancer du sein : Déodorants et protections solaire dangereux


De nouvelles recherches sur des tissus du cancer du sein pointent du doigt les antisudorifiques et les lotions de protection solaire.
 
Une étude scientifique a été menée il y a près de 10 ans, publiée par Conscience du peuple, par une équipe de chercheurs et les conclusions étaient relativement les mêmes que celles émises dans les recherches dont il est question ici.
 
Ces recherches ont été pratiquées sur des tissus mammaires et plusieurs des produits chimiques trouvés dans des cosmétiques augmenteraient le risque de cancer du sein.

La recherche, examinée dans un éditorial publié dans le Journal de toxicologie appliquée, regarde où les tumeurs du sein apparaissent et a déterminé que des concentrations plus élevées de parabens ont été trouvées dans les quadrants supérieurs du sein et la région axiliaire, où les antisudoriques sont habituellement appliqués.

Les parabens sont des substances chimiques qui servent d'agents de conservation dans les antisudorifiques et de nombreux cosmétiques, dont les lotions solaires.  Des études antérieures ont montré que tous les parabens ont une activité oestrogénique dans les cellules cancéreuses humaines.

Une autre composante des antisudorifiques, le chlorure d'aluminium, a été trouvée comme agissant de la même façon.

99% des échantillons de tissus de cancer du sein contiennent des parabens.  L'étude montre que les parabens trouvés dans plusieurs produits cosmétiques peuvent se bioaccumuler dans les tissus.



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Faits divers Santé »