Canada : Un tsunami de glace détruit un village


Un phénomène d'autant plus étrange qu'il survient en plein mois de Mai...
 
Une vague glacée a lentement mais inexorablement emporté avec elle une partie d'un village canadien. Grinçant comme un train en cours de freinage, ce « mur de glace » a détruit vendredi plusieurs dizaines de maisons d'Ochre River, à 300 km au nord-ouest de Winnipeg. Pendant plusieurs heures, poussé hors de son lac par des vents à 90 km/h, il a doucement chevauché les habitations.
 
Selon Etienne Kapikian, ingénieur prévisionniste à Météo France interviewé par France TV, le phénomène est extrêmement rare, surtout à cette période de l'année. Pour l'instant, il n'a pas vraiment de nom en France. Les experts ont simplement traduit l'expression canadienne « ice tsunami ».
 
Un deuxième « ice tsunami » possible ?
 
A certains endroits, la hauteur du « tsunami de glace » atteint les 9 mètres ! Ce mardi, tous déblaient tant bien que mal pendant que le vent se remet à souffler.
 
« Ca souffle à 40 km/h et on peut avoir des problèmes »
, s'inquiète notamment Clayton Watts, le vice-président du conseil municipal du village. En effet, le vent venant lundi du sud aurait pu repousser la glace vers le lac mais il a depuis changé de direction et risque de reproduire la situation de vendredi, avec des masses de glace avançant encore vers le village.
 
« Je ne vois pas comment il pourrait faire plus de dommages, c'est déjà assez mauvais comme c'est maintenant »
, a alors soupiré Clayton Watts. Les autorités provinciales ont promis d'aider financièrement les « naufragés des glaces » mais certains assureurs refuseraient déjà de les dédommager, invoquant un « acte de Dieu », expression utilisée au Canada pour décrire des catastrophes naturelles ou des cas de force majeure qui ne sont pas couverts par les polices ordinaires.
 
Une séquence vidéo amateur montre des blocs de 60 cm de haut progressant à une vitesse de 2 mètres par minute, selon les estimations du météorologue de NBC, Dylan Dreyer. Dans l'une des vidéos téléchargées sur YouTube, une femme compare le son des blocs de glace avançant vers les maisons à celle d'un train roulant doucement sur les rails. Quelques instants plus tard, les plaques de glace entrent en contact avec les habitations donnant sur la rivière, défonçant progressivement les fenêtres et portes en verre.
 
Aucun blessé n'a été signalé, mais plusieurs bâtiments ont été endommagés par les blocs de glace empilés sur le rivage.


Vidéos :



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Climat »