Brésil : les bûcherons se rapprochent de la tribu la plus menacée au monde


Une récente enquête menée par la FUNAI, le département des affaires indigènes du gouvernement brésilien, a révélé des preuves alarmantes de l'avancée rapide des bûcherons illégaux sur le territoire des Awá, la tribu la plus menacée au monde (lien), faisant craindre pour leur sécurité.
 
Il y a trois semaines déjà, une équipe gouvernementale avait confisqué des outils de bûcheronnage dans la forêt des Awá. Cependant, les récentes preuves montrent que la déforestation illégale continue et qu'une zone récemment abattue a été découverte à seulement six kilomètres d'une communauté awá.
 
Des routes utilisées par les bûcherons pénètrent en plein coeur du territoire awá (lien), qui devrait, selon la loi brésilienne, être protégé par les autorités. Une communauté awá est maintenant encerclée sur trois fronts par les bûcherons.
 
« Pourquoi font-ils ceci ? », demande un Awá. « Si vous détruisez la forêt, vous nous détruisez aussi ».
 
Carlos Travassos, un fonctionnaire de la FUNAI, a déclaré : « Il y a de nombreux bûcherons dans la région? Les Awá se sentent extrêmement menacés et craignent d'aller dans la forêt pour chasser. Des conflits pourraient éclater s'ils pénètrent dans leur forêt ».
 
Les attaques à l'encontre des Awá ne sont pas inhabituelles. En septembre 2011, un Awá avait été brutalement agressé par des bûcherons et avait été laissé pour mort (lien). En janvier dernier, une petite fille awá aurait été brûlée vive dans une autre attaque (lien).
 
Les Awá évitent désormais de se rendre dans la forêt dont ils dépendent pour leur survie. Les Awá isolés sont particulièrement menacés par la violence et les maladies (lien).
 
Il y a quatre mois, Survival International lançait une campagne de mobilisation internationale pour sauver les Awá. Plus de 32.000 personnes ont déjà envoyé un message au ministre brésilien de la Justice l'exhortant à protéger la tribu la plus menacée au monde (lien).
 
La FUNAI a annoncé son programme de protection des Awá et a déclaré qu'elle maintiendrait une présence permanente dans leurs territoires. Mais tant que le ministre brésilien de la Justice n'aura pas mobilisé la police pour expulser les envahisseurs, il y aura peu de changement sur le terrain.
 
Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd'hui :

« Il est consternant et injuste que les Awá restent encore abandonnés à leur triste sort dans leurs forêts dévastées et continuellement envahies. Le Brésil possède le pouvoir policier pour protéger les Awá; il a des moyens militaires. Il ne lui faut plus que la volonté politique ».
Agissez maintenant pour aider les Awá :
 
 • Écrivez une lettre brève et courtoise (en français ou en portugais)
 • Écrivez à votre député sur la situation des Awá
 • Écrivez à l'ambassade du Brésil
 • Faites un don à Survival
 • Adhérez à Survival




Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Crise humanitaire »