Bosnie : Découvertes fantastiques dans les pyramides


Une découverte monumentale de quatre années de recherches géo-archéologiques complètes n'a pas réussi à atteindre le  grand public pour une raison quelconque. Le  personnel du site de la pyramide la plus active au monde ,datant du complexe pyramidal  remontant à plus de  25.000 années dans le passé, a également publié des preuves scientifiques soutenant la théorie selon laquelle les pyramides ont été utilisées comme source d'énergie.
 
L'étude récente révèle faisceaux d'énergie émettant des signaux électromagnétiques inexplicables par notre « science officielle » dans ce qui est maintenant documenté comme le plus grand complexe pyramidal  dans le monde. Des preuves accablantes, soutenues par des recherches scientifiques de partout dans la communauté archéologique, prouvent que l'histoire écrite et enseignée dans nos livres d'école, est erronée surtout en ce qui touche les grands tournants historiques et  des changements philosophiques et culturels lors  de la création des grandes  religions, l'histoire de la science et des nombreuses études universitaires sur l'antiquité.
 
Le Dr. Osmanagich a enquêté  sur  les pyramides partout dans le monde, mais depuis  sa récente découverte des pyramides bosniaques, à Visoko,  rien de plus que remarquable n'a été  étudié jusqu'à présent. Ce qui peut être plus remarquable, c'est la façon dont il a été attaqué dans les médias, par des scientifiques et des chercheurs pour son incroyable découverte.

bosnian_pyramid.jpgLa première chose que les puissances mondiales font quand leurs systèmes de contrôle sont menacés (et ils ne peuvent pas éliminer l'idée), c'est qu'ils créent un système de désinformation pour faire croire aux gens que les puissantes technologies nouvelles ou anciennes sont un canular. Des archéologues de renom ont tenté  de faire des campagnes de dénigrement sur les travaux du Dr Osmanagich par peur de la façon dont l'impact de ses découvertes  aura sur leur propre travaux.
 
Dans la première partie de cet entretien (vidéo n° 1), le Dr Semir « Sam » Osmanagich  a parlé de sa découverte des pyramides bosniaques et ce qui a été découvert sur le site au cours des 8 dernières années. Dr. Sam parle du labyrinthe souterrain, et le haricot d'énergie qui va directement vers le haut depuis le sommet de la pyramide. Dans la deuxième partie (ndv : vidéo supprimée de youtube, désolé...), il parle de certaines des expériences qui ont été menées sur le site, le faisceau d'énergie vertical qui a été mesurée au sommet de la pyramide du Soleil, et offre ses spéculations sur l'objectif initial de la pyramide.
 
Le temps de dire la vérité est arrivé
 
Il est plus que temps de réécrire nos livres d'histoire, mais il y a autant  de vastes divisions entre l'ancienne façon de penser de l'ancien  paradigme et le nouveau, que les conflits entre les deux camps ont continué à provoquer la régression dans la compréhension de la technologie ancienne plutôt que son avancement. Prenez note des faits suivants venant du  Dr. Osmanagich ,les détails dans la vidéo ci-dessus disent que :
 
1) Ce sont les premières pyramides d'Europe
2) Elles sont les plus grandes et les plus importantes sur la planète
3) Les côtés cardinaux ont la meilleure  orientation (plus précise) découverte sur la planète à ce jour
4) Le béton est  prouvé supérieur  au  meilleur béton disponible aujourd'hui dans le monde.
5) Elles sont les plus anciennes pyramides de la planète
6) Sous les pyramides est le plus vaste réseau préhistorique de tunnels et de chambres jamais découvert jusqu'à ce jour.
7) Dans ces tunnels, ils ont découvert d'énormes blocs céramique pesant plus de  18,000 livres.

pyramide-de-bosnie-marches-dalles-002.jpgLa découverte de la vallée des pyramides bosniaques change la compréhension de l'histoire européenne et mondiale pour toujours. Cela vaut également pour le béton plus ancien et le plus fort ,et le plus important réseau de tunnels et de chambres souterraines jamais découvert.
 
La datation au radiocarbone révèle que le complexe pyramidal bosniaque remonte au moins 25.000 années a révélé  une équipe internationale de scientifiques dirigée par le Dr Sam Osmanagich. Découverte en 2005,le Parc Archéologique de  la pyramide bosniaque  du Soleil abrite la plus grande pyramide du monde, est aujourd'hui le site archéologique le plus actif sur la planète.
 
Les résultats de l'équipe révèlent également un faisceau d'énergie de 13 pieds de rayon qui émet un signal électromagnétique inexplicable mesurant 28 kilohertz venant du centre de la Pyramide du Soleil. Ce phénomène a été confirmé de manière indépendante par le physicien,le Dr. Slobodan Mizdrak, Ph.D. de la Croatie, le professeur Paolo Debertolis, anthropologue de l'Université de Trieste en Italie, l'ingénieur du son Heikki Savolainen de la Finlande et l'ingénieur électricien Goran Marjanovic de la Serbie.
 
Le faisceau d'énergie est théorisé par le Dr Osmanagich que la raison pour laquelle les pyramides ont été construites, c'est afin de fournir aux  civilisations antiques une puissante source d'énergie propre. C'est déjà une théorie largement soutenue énoncée par le livre « The Power Plant Giza » par Christopher Dunn publié en 1998. La pyramide bosniaque du Soleil est 30% plus grande que la plus grande pyramide de Gizeh et les  fouilles récentes ont mis au jour un vaste système de labyrinthe souterrain pré-historique, d'autres preuves à l'appui de la théorie de la centrale.
 
Est-il possible que le système polluant  d'énergie à base de combustibles fossiles  sur lequel  nous comptons désormais ,aurait pu être évité si le travail de l'inventeur Nikola Tesla sur l'énergie libre n'avait pas été supprimé? Pourquoi le FBI n'a pas fait saisir ses papiers après sa mort (Tesla :1856-1943) .Les méthodes libres d'énergie brevetées  de Tesla ont été rejetées en raison de leur incapacité à  être dosées, quantifiées  et monétisées.
 
« Il est urgent de changer notre point de vue erroné  selon lesquels  nos ancêtres étaient stupides et d'accepter le fait qu'ils avaient une compréhension approfondie des règles de la nature et de l'univers, tout comme Nikola Tesla, dont les idées ont été supprimées  parce qu'elles  n'entraient pas, et ne correspondaient pas  aux règles du modèle économique qui règne », déclare Phillip Coppens, auteur et journaliste d'investigation. « Les pyramides sont la preuve que nos ancêtres connaissaient et travaillaient avec une technologie d'énergie que nous sommes enfin en mesure de mesurer, mais ils sont encore loin de comprendre pleinement. »
Coppens avec Klaus Dona de l'Autriche et des dizaines d'intervenants ont participé à la Conférence internationale sur la Pyramide de Bosnie, à Sarajevo, Bosnie-Herzégovine, qui se tient chaque année afin de dévoiler les résultats au public.

pyramide-de-bosnie-002.jpgOsmanagich a eu une foule d'experts dans divers domaines qui sont  venu voir ses pyramides bosniaques, et de mesurer les anomalies qui leur sont associées. Ils ont inclus le scientifique britannique  réputé  et inventeur Harry Oldfield, qui a utilisé un système de caméra spéciale pour photographier les vagues électromagnétiques (EM) dans les environs de la colline de Visocica.
 
Les structures pyramidales qui ont été construites en Bosnie et dans le monde  depuis plus de 10.000 ans ne peuvent pas être dupliqués par la science moderne et  la machinerie du 21ème siècle et il n'y a aucune explication sur  qui aurait construit  ce prodige dans notre histoire.
 
« Nous sommes conscients que ce site change notre connaissance de l'histoire et par conséquent, les résultats devront résister à un examen rigoureux. Notre équipe scientifique interdisciplinaire utilise soigneusement la méthodologie de la recherche scientifique légitime, ayant fait  souvent des tests effectués à partir de deux ou plusieurs laboratoires distincts », a expliqué le Dr Osmanagich, PhD.
« Malgré un certain scepticisme initial, nous avons maintenant une équipe mondiale de centaines de  têtes de file dans nombreuses disciplines scientifiques, y compris des archéologues, géophysiciens, ingénieurs chimistes, physiciens, ingénieurs électriques, et les mathématiciens de collecte de preuves scientifiques pour trouver les réponses. »
Les caractéristiques de l'ensemble pyramidal

pyramide-de-bosnie-orientation.jpgBasées sur de nombreuses images aériennes et spatiales de la pyramide bosniaque du Soleil, il devient évident que les caractéristiques géométriques présentes avec trois côtés qui présentent la forme géométrique d'un triangle. Même si ces éléments existent dans la nature, il est rarement, sinon jamais, une forme précise et rarement reproduit sur les côtés opposés d'un monticule.
 
Dans ce cas, les deux faces sont des triangles équilatéraux, avec des côtés bien définis. L'imagerie satellitaire de la région dans la partie centrale de la Bosnie-Herzégovine (Landsat, Radarsat, Hyperion, Ikonos, gracieuseté du Dr Amer Smailbegovic), a indiqué qu'il ya cinq collines qui montrent des anomalies apparentes géospatiales où deux ou plusieurs parties sont triangulaires.

pyramide-de-bosnie-axe-nc3a9olithique.jpgToutes les collines susmentionnées exposent des  côtés triangulaires et certains ont des éléments d'escaliers et les caractéristiques d'étape sur les côtés avec des plateaux à plat sur le dessus. Dans le cas de la pyramide bosniaque du Soleil, trois des quatre côtés  contiennent des preuves d'exposition de motifs géométriques.
 
Les preuves géologiques ne sont  pas  un indicatif  d'une faille importante ou que  des processus  liés à des glaciations dans la région qui auraient pu autrement affecter l'existence, de la géométrie et de la texture de ces côtés.
 
Une orientation parfaite  des  côtés ,des points cardinaux  du monde

pyramide-de-bosnie-tunnel.jpgLes mesures effectuées par l'Institut de géodésie de Bosnie-Herzégovine indiquent que les côtés de la pyramide bosniaque du Soleil (BPS) sont exactement alignés avec les côtés cardinaux du monde (Nord-Sud, Est-Ouest), qui est l'un des caractéristiques souvent notée avec les pyramides existantes en Egypte, au Pérou, au Guatemala ou en Chine.
 
Le côté nord de la BPS est orientée vers le nord stellaire (comme la Grande Pyramide d'Egypte), en parallèle avec la position de l'étoile du Nord.

Analyses géologiques et sédimentaires
 
Les résultats de forage carotté,  sur plusieurs essais ,puits et tranchées limités en Août et Octobre 2005,et  d'un suivi en 2006 et 2007, ont confirmé avant observations et, a révélé que la surface de la pyramide est constituée de grès en couches et des blocs de brèches , qui ont été traitées manuellement et / ou couper pour l'adapter aux dimensions requises. L'agent de liaison trouvé entre les blocs de grès suggèrent la présence d'un « clastiques brèche », un conglomérat multicolore composé de gravier, de grès et de schiste avec une matrice conjonctive ou de ciment composé de particules de carbone de sable de quartz, feldspath et de flocons de mica.
 
Les côtés plats des blocs, la zone de contact, et l'agent de liaison sont clairement visibles. Nettoyage plus en détail de la ligne de contact entre les deux blocs de grès a révélé que les blocs ont été traitées manuellement sous et que la surface est plane et lisse, avec un agent liant appliqué ensuite à la surface.
 
Triangle équilatéral de trois grandes pyramides
 
Trois grandes pyramides dans la vallée de pyramide bosniaque forment un triangle équilatéral. Le Bureau Kadastral du comté de Visoko a effectué des mesures GPS des sommets et a déterminé que tous les angles sont symétriques (60 degrés). Leurs mesures ont montré que les distances entre les trois sommets sont les mêmes (à 2,2 km) avec une erreur inférieure à 2%, la vérification des structures artificielles. Géométrie, forme, orientation, matériel constructive - ils prouvent toute la planification et l'exécution de l'ensemble parfait.
 
Pyramide bosniaque du Soleil
 
La pyramide bosniaque du Soleil est la plus grande 220 mètres de la planète en  élevation  et entièrement recouverte par le sol et la végétation. Pendant les années 1950 et 1960, le gouvernement local a organisé des activités de plantation d'arbres. Les arbres ont réussi à se développer seulement dans la moitié inférieure de la pyramide ,du à l'épaisseur du sol sur l'Ouest, Le côté Nord et l'Est de la pyramide varie de haut (20cm) au fond (1,5 mètre). Cela est dû à l'érosion. Le côté sud, qui tend à être endommagé, a une couche de sol de 3-6 mètres. C'est la raison pour laquelle ce côté-ci a perdu sa régularité. Preuve matérielle physique de forme et bien préservé monolithes de pierre ont été mis au jour au cours de la campagne géo-archéologique au  cours de 2006-2008.
 
Le Radar satellite a pénétré la surface du côté nord de la pyramide bosniaque du Soleil... de quatre mètres. Les Lignes droites noires montrent les passages souterrains  de la  structure pyramidale. Certains d'entre eux se croisent à 90 degrés.
 
La Pyramide  bosniaque de la Lune
 
Avec sa hauteur de 190 mètres, la Pyramide  bosniaque de la Lune est la  deuxième plus grande au monde: à côté de la pyramide bosniaque du Soleil (220 mètres) et plus élevée que la Grande Pyramide d'Egypte (148 mètres) ,celle de Khéops. Il s'agit d'une pyramide à trois côtés avec le plateau venant de l'est, ce qui conduit à la partie supérieure de la structure. Autres côtés (Nord, Ouest, Sud) correspondent aux points cardinaux. Pour la construction de cette pyramide, des plaques de grès et de tuiles ont été utilisés avec de l'argile comme matériau constructif.
 
Les Travaux archéologiques sur la Pyramide bosniaque de la Lune montre que sous des couches de terre et de bois,Il existe une pierre d' argile ,une énorme structure pyramidale à trois faces « mitoyenne » avec pavé chaussée venant de l'Est.
 
Un réseau de tunnels souterrains

pyramide-de-bosnie-stc3a8le.pngLes exemples des principaux complexes pyramidaux à travers le monde montrent que, dans les pyramides, des passages et des chambres souterraines ont été construites. C'est le cas des pyramides de Gizeh (tunnels relient les pyramides, le Sphinx, le Nil), Teotihuacan (métro élargie grotte à 4 chambres avec des passages), étape pyramide à Saqqara (métro « labyrinthe »), la Chine (tunnels souterrains creusés dans le grès, briques et argile), Tenerife (grotte-tunnel à Guimar). De nombreuses découvertes sur le terrain suggèrent qu'un vaste réseau de tunnels existe dans la vallée des pyramides bosniaques.

On fait l'hypothèse (Investigateur principal Semir Sam Osmanagich) que le système de tunnel relie tous les objets colossaux, puits et autres structures d'importance. Les fouilles actuelles en progrèssion  ont déjà présentées les conclusions de plusieurs monolithes en formation ,ont été disposés  dans les tunnels. Des centaines de mètres de galeries ont été obtenus par support en bois. Les tunnels sont définitivement pas des puits de mine comme aucun outil, le charbon, argent, or ou tout autre matériau digne ont été trouvés et ils semblent beaucoup plus que du Moyen-Age ou de l'époque romaine.

Le lieu : Visiko
 
Sa  situation était le c?ur du royaume de Bosnie aux Moyen Age là ou tous les princes et rois Bosniaque étaient couronnés. Bien avant le Moyen Age, il y avait les Illyriens (40% de gêne Illyrien chez les Bosniaques) Visoko veut dire grand, géant en Bosniaque...
 
Plusieurs chartes historiques en sont originaires, dont notamment « in castro nostro Vizoka vocatum, » la charte du premier roi bosniaque Tvrtko Ier, de 1355. L'assemblée du Velikog rusaga bosanskog (Grand Rusag Bosniaque) se tenait à Mile, où Tvrtko Ier fut couronné en 1377 et plus tard enterré aux côtés de son oncle et prédécesseur, le Ban de Bosnie Stjepan II Kotromanic.
 
Les Archives de l'État Médiéval Bosniaque étaient également situées ici. Mile est aujourd'hui fameuse pour ses nombreuses tombes ornementées des rois, bans et autres anciens dirigeants. En 1340, Mile était le centre de la province paroissiale de Saint Kuzma et Damjan (mentionnée pour la première fois en 1244), et les restes de l'église sont encore visibles sur le site. La Plaque de Ban Kulin (datant de 1193) fut découverte à Biskupici, avec les restes d'une autre ancienne église médiévale, d'un cimetière et de fondations d'autres édifices médiévaux.
 
L'université de Mostre, fondée en 1175, fut l'une des premières d'Europe, et était connue pour son enseignement en médecine, en théologie, en cosmogonie et en éthique, bien que du fait de son rattachement avec l'Église bosnienne, rien n'a subsisté de ses archives et son existence n'est attestée que par quelques documents des Archives du Vatican, son ennemi catholique.

Mise à jour importante
 
J'ai récemment, grâce à un lecteur de la page facebook, découvert l'existence de Dominique Jongbloed, un aventurier, Chasseurs de reliques, de cités perdues et de trésors légendaires, et historien français spécialiste de l'ère dite antédiluvienne (très ancienne) du Monde et des civilisations disparues.
 
Par chance, ce dernier a fait une expédition aux pyramides de bosnie dernièrement en août 2013, et nous délivre ici un rapport préliminaire sur visoko et ses mystères. Les découvertes de Dominique semblent un peu controversées sur internet, mais c'est le cas de tous ceux qui bousculent la science officielle dite « établie ». Ses découvertes semblent confirmer celles du Dr. Osmanagich sur de nombreux points. Voici ce rapport préliminaire :
 
Partie 1 : La Pyramide du soleil

D'une hauteur de 213 à 220 m, selon les relevés fournis par le cadastre de Visoko (une mesure metrique est cependant à faire obligatoirement dès mon deuxième voyage pour avoir une hauteur certifiée définitivement), cette colline terraformée, en forme de pyramide puis betonnée sur ses quatre flancs d'un béton mêlant grès et argile très pure, est effectivement, à mes yeux, une pyramide primitive tout à fait convaincante.
 
Toutefois, seule une petite partie de l'une des quatre arêtes a été dégagée et cela, à mes yeux, est insuffisant pour prouver de manière indéniable :
 
 • que cette construction est bien une pyramide
 • qu'elle est orientée parfaitement vers le nord cosmique
 • que l'angle de ses côtés (en ce qui concerne sa hauteur) est dans des proportions proches des autres pyramides dans le monde.
 
J'ai soumis la proposition, à Semir Osmanagic et la Fondation des pyramides de Bosnie, de faire dégager, sur au moins trois niveaux et sur les quatre arêtes de la pyramide, des portions suffisantes pour mettre fin à toute polémique. Contrairement à ce que nombre de gens m'avait dit, je n'ai pas essuyer de refus.
 
Mais il est vrai que les finances sont étroites, la Fondation n'a pas de moyens illimités et ces travaux seraient très coûteux. Si l'on peut trouver les financement alors il pourrait peut être y être procéder et cela mettrait fin à la polémique. Je confirme également l'émission d'une fréquence ultrasonique unique dans la bande des 27/28 KHz ... Je la confirme non seulement parce que le Magenta 5.0 l'a décelé sans problème mais parce qu'il l'a également enregistré et que j'ai le fichier son que j'envoie prochainement à l'analyse. (écouter le fichier son)
 
Ce son sera prochainement mis en ligne pour que le public puisse constater sa réalité de ce que j'avance. Sa répétitivité est telle qu'il est impossible, ayant consulté une base de données fiable de sons et ayant pu, de ce fait, faire la comparaison avec des sons naturels, que cette émission soit d'origine naturelle. Après approche des spécialistes animaliers, il est confirmé qu'aucun animal ne communique ou n'émet de quelque façon que ce soit sur cette fréquence, y compris et surtout les chauve-souris.
 
La fréquence est actuellement axée sur le coin du mur d'accès situé au sommet à la pyramide. Elle est logée exactement dans l'axe à 90 ° de ce mur et couvre un cône de fréquences courant de 10 Khz à 41 Khz avec un point culminant à 27,4 Khz très clair et très puissant. Reçue une seconde fois, plus bas (environ 5 m) dans l'ancienne cour du bâtiment, on peut effectivement lire que sa puissance est plus forte au sommet que plus bas.
 
Le fait donc que la fréquence s'amplifie plus elle s'éloigne de la pyramide et en respectant un cylindre vertical et invisible, de l'ordre de 4 à 5 mètres de diamètre, qui limite sa propagation, est tout à fait authentique. Certaines personnes ont affirmé qu'il existerait plusieurs salles souterraines au coeur de la pyramide qui agissent comme un accélérateur de cette fréquence ultrasonique. Ces salles sont soutenues par des piliers en forme de x superposés.
 
Toutefois, étant impliquées dans le fake de Montevecchia, j'émets des réserves sur le contenu de leurs travaux et leur soi-disant résultats et me propose donc de refaire l'opération de mesure puisque celle-ci s'est faite avec un géoradar et que ce genre de matériel mon ami Hervé Michel, le chasseur de trésors, est en mesure de me mettre en rapport avec quelqu'un qui possèderait ce type de matériel et pourrait peut être m'accompagner sur place pour vérifier.
 
Ceci dit, je ne peux ni expliquer la provenance de cette fréquence, ni sa situation géographique ou sa profondeur car le Magenta semble être brouillé sur ce plan par la pyramide (ou un système inclus dans la fréquence émise). Il faudra plus de temps et plusieurs mesures et contre-mesures pour situer la source. Cela demande une longue expédition sur place ... que je compte faire avec votre appui.
 
Partie 2 : La Pyramide de la Lune
 
D'une hauteur de 190 m, selon les documents fournis par le cadastre de Visoko (là aussi une mesure métrique doit être faite pour avoir sa hauteur de manière certaine), cette colline est également terraformée en pyramide mais construite curieusement en forme de spirale avec des niveaux qui se superposent. Le design en terrasse est unique dans la science des Pyramides, à ma connaissance toutefois.
 
Autant je conteste la réalité de possibles constructions antédiluviennes sur le tumulus de Vratnica autant je suis troublé par les constructions (et notamment le sol et ses dallages) qui ont été dégagées sur cette pyramide. Elles correspondent assez similairement, bien que plus grossières,à l'assemblage cyclopéen que l'on retrouve sur les vestiges inexpliqués et sur les plus anciens édifices de l'histoire ...
 
Cependant, toujours par manque de temps je n'ai pu faire aucun relevé ultrasonique et de radiations. Je compte faire ces mesures lors de mon deuxième voyage. L'équipe de mes assistants, quant à elle, a été arrêtée par l'éventualité que l'un des chemins menant aux niveaux de la pyramides puisse être, comme nous l'a dit une habitante des bords de la pyramide, un champs de mines de l'ancienne guerre. La prudence leur a fait rebrousser chemin.
 
Il est de mon devoir de constater de visu ces pavements et je le ferai lors de mon deuxième voyage mais les photos originales fournies par la Fondation et Sémir Osmanagic me laisse plus que perplexe et j'aurais tendance à accréditer le fait que ces dallages soient bien l'oeuvre d'une ancienne civilisation.
 
La pyramide de la Lune est, comme les deux autres pyramides, composée de blocs de grès mêlés à des couches d'argile d'une pureté étonnante. Je compte faire des prélèvements lors de mon deuxième voyage et tenter ensuite de reproduire ce béton d'argile si particulier pour tester sa résistance et sa conductibilité électrique.
 
Il faut savoir que l'argile est un excellent matériau de construction. Elle sert de liant, est imperméable et est un très bon isolant thermal et sonore. Quant au grès, il est très utilisé dans la construction pour ses propriétés naturelles (Bonne résistance au gel et facile à travailler.). Des résidus organiques ont été découvert entre deux couches, dans la tranchée archéologique nº20 (j'ai demandé un prélèvement et je compte en faire un sur le même lieu lors de mon deuxième voyage), sur la face triangulaire ouest de la Pyramide.
 
Les analyses au radiocarbone faites par le Département de Physique de l'Institut Silésien en Technologie en 2011 confirment que l'âge du matériau organique serait d'environ 10.350 ans avant J.C. à +- 50 ans de tolérance. Ce qui tenterait à prouver scientifiquement l'âge exceptionnel de cette pyramide terraformée : elle serait plus ancienne que les ziggourats de Sumer.
 
En-dessous de la Pyramide de la Lune, il a été détecté une accumulation d'eau qui semble connectée aux divers lacs souterrains similaires à ceux qui se trouvent en dessous des Pyramides du Soleil et du Dragon.
 
Partie 3 : La Pyramide du dragon
 
Cette colline-Pyramide, terraformée comme les deux autres, n'a subi aucune mesure précise (que ce soit de la Fondation ou de NSI), tant sur sa hauteur (nous avons manqué de temps) que sur une possible émission de fréquence ultrasonique. Nous restons dans le devoir de finir ce travail pour avoir une idée plus précise de ce qui existait là-bas. Un lac souterrain semble exister sous la pyramide, détecté à l'aide d'un radar de sol. Il est probablement le résultat d'infiltrations d'eau depuis des millénaires.
 
Toujours est-il que des cavités existent. Créées par le temps ou conçues par l'Homme ? Je n'avancerais aucune théorie avant de recommencer avec l'aide, je l'espère, de détectoristes français équipés les mesures qui ont été faites. Je respecterai ainsi mon éthique et aurai des mesures directement lues par les instruments de NSI, en toute indépendance.
 
Partie 4 : Une civilisation pré-Sumérienne ?
 
Une civilisation très ancienne, peut être la mère des diverses civilisations nées dans les Balkans, peut être la mère de Sumer ?
 
Ces pyramides ne sont pas disposées au hasard. Les sommets des trois pyramides,les pyramides du Soleil, de la Lune et du Dragon dessinent un triangle équilatéral quasi parfait. Chaque côté du triangle mesure approximativement 2170 mètres (avec une marge d'erreur de moins de 2%) et chaque angle inscrit mesure environ 60°.
 
La carte qui a servi pour les mesures est fournie par le Cadastre de la Municipalité de Visoko. Les mesures effectuées par l'Institut Géodésique de Bosnie-Herzégovine montrent l'alignement des côtés de chaque pyramide avec les points cardinaux terrestres (Nord, Sud, Est, Ouest). C'est une caractéristique partagée avec des pyramides en Égypte, en Chine, au Pérou et au Guatemala.
 
La Pyramide bosniaque du Soleil, elle, est orientée vers le Nord Céleste, en alignement avec la position de l'Étoile Polaire. La Grande Pyramide d'Égypte est alignée de la même façon. Une mesure faite par un scientifique, avec des cartes géographiques standard (dont on connait l'imprécision), pourtant opposé à la réalité de ces pyramides, a donné, contre toute attente et pour les trois angles censés être égaux à peu de chose près, les résultats suivants :
 
 • pyramide du Soleil : 61º 29'
 • pyramide de la Lune : 59º 55'
 • pyramide du Dragon : 58º 37'
 
Dommage que ses travaux finissent en fait par le contredire, même si l'on n'est pas à une minute d'angle près ... De plus, je me suis souvenu d'une tablette sumérienne que j'avais vue, il me semble et il y a très longtemps, dans un catalogue du musée de Bagdad. Un dessin sommaire semblait représenter les pyramides vues d'un point précis de la vallée. Certes la figuration se limitait à des v inversés mais leurs assemblages m'a rappelé la vision des pyramides que j'ai eu lorsque je suis entré dans la vallée ...
 
Bizarre souvenir mais qui pourrait être lourd de conséquence s'il se vérifie :
 
 • Je ne connais pas d'autres tablettes sur lesquelles apparaitraient des idéogrammes
 
 • On sait que Sumer était une civilisation non Sémitique (l'origine de la population n'était pas asiatique mais caucasienne). C'était même la plus évidente de ses particularités. On sait aussi que la liaison a été faite avec son origine, probablement de l'Europe centrale, grâce aux tablettes retrouvées en Bulgarie, Roumanie et Serbie et qui sont une forme rudimentaire d'écriture plus vieille de 1000 ans par rapport à celle de Sumer. On y retrouve des éléments très grossiers qui se retrouvent dans l'écriture sumérienne ... La vallée des Pyramides serait-elle le berceau de Sumer ? Ce serait incroyable et l'Histoire s'en trouverait modifiée de manière importante.
 
Partie 5 : Les tunnels Ravne
 
L'ensemble des tunnels fut construit à une période indéterminée. Il semble que deux civilisations se soient opposées l'une à l'autre : La première bâtit les tunnels et la seconde fit tout ce qu'elle peut pour anéantir et ensevelir ces constructions.
 
Une première, à l'origine du monument, semble avoir conçu un accès souterrain reliant apparemment chacune des pyramides aux autres par une sorte de maillage complexe entre les pyramides, bien qu'aucun tunnel n'ait pour l'instant été assez dégagé pour confirmer une liaison effective avec et entre les pyramides. Les tunnels se trouvent par 25 à 35 m de profondeur et s'étalent sur plus de 200 m (pour ce qui concerne la partie accessible au public).
 
Deux importants tunnels ont été rouverts au cours de l'excavation et ont été découverts parfaitement dégagés de toute matière de remblaiement. Un troisième tunnel a été découvert par les mineurs de la mine KTK, non ensevelie, lors de leurs travaux. Ces découvertes excluent donc définitivement un canular concernant ces tunnels puisque ces deux tunnels sont situés profondément sous terre et n'avaient aucun accès vers l'extérieur avant leur réouverture ...
 
Il semble que ce réseau de tunnels ait en fait plusieurs fonctions :
 
1. Il permettait - semble-t-il - de rejoindre et de relier les pyramides et servait à atteindre ainsi des chambres souterraines qui ne sont (semble-t-il là aussi) visibles que sur des images georadar. (cela demandera, comme je l'ai dit dans d'autres parties de ce rapport, un second examen pour s'assurer de la réalité de ces chambres, vu que l'auteur des images est impliqué dans le fake de Montevecchia)
 
2. Il semble que cet endroit (les tunnels de Ravne dans leur ensemble) a été conçu comme une étrange « machine » pour la santé des personnes car l'air y est particulièrement ionisé (ion + bénéfique pour la santé), exempt de microbes et virus et le taux d'ionisation atteint des proportions phénoménales qui confirme bien que cette ionisation n'est pas le fruit du hasard.
 
De plus, le monolithe K2 a réagi aux tests de radioactivité et de champs électromagnétique, en absorbant l'énergie des piles du PCE 823 chargé de déceler des radiations électromagnétiques. Il les a littéralement déchargée ! Le taux de radiation du Radex 1503 a subitement bondi,à ce moment précis, de 7/17 micro rem à 24 et même jusqu'à 50 micro rem en quelques secondes !
 
Attendant les résultats des mesures d'ionisation de l'air que l'une de mes assistantes effectuait dans les tunnels, je suis resté près du monolithe à l'attendre. Soudain, alors qu'un guide présentait les tunnels à quelques personnes venues en visite, le taux de radiation a subitement progressé et s'est amplifié lorsque les personnes se sont assises sur les bancs, à proximité du monolithe ...
 
C'était comme si celui-ci pouvait absorber une part d'énergie de chacune des personnes présente près de lui. Lorsque ces personnes ont reprit leur visite, le taux de radiation est redescendu autour des 24 micro rem. Bien sûr aucune personne n'a pu lire ces résultats hormis moi, le Radex se trouvant posé sur le monolithe, en face de moi, et donc à l'opposé des personnes.
 
Je suis convaincu que les centaines de tunnels, de hauteurs inégales, sont conçus pour maitriser les courants d'air et même pour comprimer l'air et la pulser vers l'intérieur. Cette civilisation je l'ai baptisé « La Civilisation de l'Air et de l'Energie » car il semble que l'atmosphère était un point important de ses recherches et de son intérêt, y compris en ce qui concerne les pyramides.
 
La forme de ces tunnels, leur association laisse entrevoir comme les formes sinusoïdes d'une fréquence d'onde. Une chose est certaine : bien que je m'enfonçais profondément sous terre, je n'ai à aucun moment perçu une augmentation de la température, même minime, ou une mauvaise distribution de l'air ou même son manque progressif ... pourtant les tunnels de Ravne ne sont pas équipés de pompes alimentant ceux-ci en air.
 
Je suis intimement convaincu (et j'ai demandé à Semir Osmanagic et à la fondation les plans en coupe verticale et longitudinale des tunnels) que nous sommes en présence d'une science nouvelle, entièrement naturelle, destinée à soigner les personnes sans intervenir chirurgicalement, pour des affections bénignes respiratoires et même pour un rechargement de nos énergies vitales. Reste à le prouver en reproduisant une maquette de ces tunnels pour mesurer les effets et établir ou non une corrélation.
 
Les tunnels ont été creusés dans un conglomérat de grès et de pierres diverses, comprimées entre elles et formant ainsi une couche épaisse et très solide (lors de mon second voyage je compte en faire un prélèvement pour analyses). La nature de la terre de remblaiement est par contre parfaitement identifiée : elle vient du fleuve, la Bosna, et des alentours et semble avoir été prélevée il y a très longtemps (toute trace de travaux ayant visiblement disparu sur les bords du fleuve) pour ensevelir avec acharnement et minutieusement tous les tunnels qui sont à présent en cours de dégagement.
 
La seconde civilisation (toute aussi inconnue que la première) semble s'être acharnée à vouloir rayer de la carte la première ... Pourquoi ?
 
Partie 6 : Le tumulus de Vratnica
 
Situé en dehors de la ville de Visoko, le tumulus de Vratnica aurait été constitué à une période indéterminée par la première des civilisation citée dans mon rapport. Pour diverses raisons je suis plus que réservé sur le fait que ce tumulus ait pu être construit par l'Homme car plusieurs éléments me font douter de la chose.
 
Chaque tumulus est, à l'origine, soit un mausolée à la mémoire d'un chef, soit une sorte de temple à la mémoire des ancêtres (comme c'est le cas pour le tumulus de Newgrange, en Irlande). Explorant, avec mon équipe, toutes les faces de ce « monument », nous n'avons trouvé aucun travail qui puisse être considéré comme antique et fait de main d'Homme.
 
Je n'ai trouvé aucun percement, aucun vestige de porte ou même d'entrée scellée à l'Est du « monument » (position cardinale où se lève le soleil). La colline me semble tout à fait naturelle. Elle possède à sa base une sorte de « terrasse » dallée mais, lorsqu'on regarde ce pavement de près, il semble que cela soit le fait d'une immense plaque de pierre ou d'argile brisée de manière quasi linéaire qui donne ainsi l'aspect d'un dallage.
 
Un examen plus approfondi me semble nécessaire mais mon expérience des constructions cyclopéennes ne me laisse pas augurer d'un résultat probant. Du bas de cette colline part un escalier artificiel et récent, formé de terre compactée et de planches pour soutenir chacune des marches afin qu'elles ne s'effondrent pas lors des périodes d'intempéries. Rien de très ancien.
 
Une sorte de second escalier, plus sinueux, fait de dalles de pierres de petites dimensions, posées à même le sol, interfère avec l'escalier plus récent. Il semble par contre épouser plus harmonieusement le profil de la colline que l'escalier récemment mis en place mais je pense que cet escalier dallé a été créé autrefois par des bergers pour surveiller du haut de la colline les prairies alentours : des vestiges de feu de camp existent au sommet de la colline.
 
L'escalier dallé (et l'autre également) monte jusqu'à un niveau intermédiaire sur le flanc Sud-est. Là, une sorte de terrasse dallée donne accès au sommet. Toutefois, la terrasse dallée est fracturée sur plusieurs endroits, car elle a perdu aujourd'hui son support de terre.
 
On peut entrevoir effectivement une sorte de chemin dallé et même une sorte de petit pont fait de dalles cyclopéennes mais si l'on y regarde de près on y voit surtout des dalles de roches naturelles, fracturées par le temps et le déséquilibre lié au vide créé sous elles par le manque de terre due à un éboulis.
 
L'une des terrasses-chemin est faite de dalles fracturées en plusieurs morceaux qui, bien sûr, peuvent s'emboiter les uns dans les autres. Toutefois, si cela avait été le fait d'une civilisation pré-antique, de type cyclopéenne par exemple, les morceaux auraient été parfaitement lisses sur leurs bords, ils seraient scellés les uns contre les autres et aucune végétation ne pourrait pousser entre chaque morceau ... Peut être qu'elles furent jointe autrefois mais l'irrégularité des bords me laisse perplexe.
 
Je dois donc déclarer, en toute honnêteté, que rien ne laisse - au vu de l'examen du site actuellement, mais je n'ai fait qu'y passer assez brièvement - présager d'un tumulus construit par l'Homme. Toutefois, un phénomène étrange règne en ce lieu, qui mérite qu'on y regarde à deux fois. Non que cela annule ma première analyse mais qu'il est possible que quelque chose soit dissimulé sous ce tumulus.
 
En effet, au sommet de cette colline j'ai pu identifier deux fréquences ultrasoniques qui s'intercalent étrangement entre elles ! La première fréquence émet sous 16,5 KHz et est orientée plein Sud avec o° d'écart azimutal par rapport au point cardinal. Idem pour la seconde fréquence qui émet sous 18,6 KHz et est orientée plein Nord avec o° d'écart azimutal par rapport au point cardinal.
 
Le plus surprenant étant que ces deux fréquences, qui émettent à contre-temps, semblent pouvoir s'intercaler dans la fréquence de la pyramide du soleil ... un peu comme si ces deux endroits communiquaient entre eux, à la manière d'un fax ! OO Je reste perplexe et attend donc les analyses des sons pour en avoir le coeur net.
 
 • Site internet
 • Page facebook
 • Dominique Jongbloed parle des pyramides de Bosnie (vidéo partie 1)
 • Dominique Jongbloed parle des pyramides de Bosnie (vidéo partie 2)




Commentaires 5

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Il serait intéressant de reprendre les travaux de Tesla et comprendre l'origine de cette énergie et son usage. Au-delà de la découverte de ce site, il faut se rapprocher d'autres articles mentionnant alors l'existence d'une civilisation au temps des dinosaures et de leur savoir perdu dans bien des domaines. --- Mais, peut-être pas perdu pour tout le monde ? --- Une fois ces explications en poches, on trouvera exactement alors l'usage des alignements de pierres dressées et autres curiosités. La terre n'a pas fini de nous livrer le testament de nos ancêtres disparus prématurément.

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • Au vu de certains commentaires sur la page Facebook, je pense qu'il serait judicieux dans un premier temps d'avoir la confirmation concernant cette découverte, car l'info est assez controversée de part et d'autre. Ceux qui ne sont pas allés sur place crient au scandale, et ceux qui sont allés sur place vérifier sont qualifiés de menteurs par les adeptes des thèses « officielles »... Pour ma part je pense que ca tient la route, quant aux explications sur le signal de 28khz, c'est une autre affaire !

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Il m'est venu une idée que d'aucun pourrait qualifier de folle mais qui a son charme. Et si ce signal de 28 Khz n'était ni plus ni moins qu'une balise interstellaire. On pourrait penser que ce signal à l'origine était modulé par quelque chose indiquant une présence sur terre, puis un jour après une catastrophe plus de modulation, donc plus personne. Comme la neige sur un écran de télé après la fin des émissions. Imagine maintenant que nous remodulions ce signal, un peu comme dans le film battle quelque chose où ils envoient un signal dans l'espace. Cela signifierait donc une nouvelle présence même si le message n'est pas compris car nous n'en avons pas les clefs originelles. Mais, car il y a un mais, pourquoi envoyer un signal directionnel alors que la terre tourne et est soumise à bascule périodique, cela n'aurait alors aucun sens puisque le cible ne serait dans l'axe qu'une seule fois par an et par période dans une conjoncture bien spécifique. Sauf si la cible est géostationnaire et sert de relais. Une seule solution alors chercher quel point céleste est alors visé. Puis faire des recherches avec les autres pyramides et par croisement on aurait probablement une amorce de réponse. Enfin, avec des si, on mettrait Paris en bouteille !

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • Et quel est le satellite géostationnaire le plus évident ? La lune... Il me semble que des infos avaient tournées sur le net à propos de découvertes des astronautes de la mission apollo XI Armstrong

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Bien que parti sur une rêverie, est-ce que cela ne vaudrait pas la peine de croiser les infos ? D'autant que nous n'y connaissons particulièrement rien, mais un assemblage de tunnels avec des pyramides cela me fait penser à un montage électronique, les forces parcourant les tunnels en s'accélérant, se joignant ou au contraire se séparant en créant des polarités diverses, avec des points de connections figurés par les pyramides. Une cartographie plus précise pourrait être utile dans ces cas là. Si je poursuis dans l'imaginaire, des émetteurs interstellaires, et de grandes images au sol .... Est-ce que cela ne pourrait pas ressembler à une balise de détresse et un S.O.S mentionnant la nature des êtres ou au contraire un signal indiquant une planète évoluée non disponible à la colonisation ??? A moins que je n'ai lu trop de livres de science-fiction ! Au moins l'imaginaire à la puissance de nous permettre de nous évader un peu de notre grisaille présente.

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Archéologie »