Argentine : Des archives bancaires « potentiellement gênantes » détruites dans un gigantesque incendie


Il est « amusant » de noter que la société Iron Mountain en charge de la protection des dites archives avait prétendument de multiples protections contre le feu, y compris des systèmes avancés qui peuvent détecter et étancher les flammes sans endommager des documents importants. Décidément, les « solutions » consistant à éliminer les documents litigieux semble faire des émules depuis le 11 septembre... Le veilleur
 
Un incendie détruisant les archives bancaires mais n'ayant bien sur aucun rapport avec d'autres événements qui se déroulent comme par hasard même jour : « l'Argentine fixe par décret [1] les positions des banques en devises, ET la gestion de la Banque Centrale est discutée en public... ».
 
« L'incendie s'est déclaré mercredi peu après 08h00 et a totalement détruit une section de l'entrepôt datant du XIXe siècle, où étaient stockées des archives bancaires, dans le quartier de Barracas. D'après le propriétaire des lieux, la société américaine Iron Mountain, il n'y avait personne dans le bâtiment qui a pris feu pour une raison inconnue. D'après la BBC, des incendies ont déjà frappé .
 
Iron Mountain est une entreprise spécialisée dans le stockage de documents pour les entreprises, « les opérations de récupération après sinistre et de sauvegarde en ligne », « pour protéger les données (des entreprises » et promet « un niveau de sécurité et de fiabilité inégalé en ce qui concerne les solutions de sauvegarde, un contrôle optimal pour protéger les données », d'après son site internet. » (Source Libération)

Notons au passage que la véritable information pour nos médias français, c'est la mort accidentelle de 9 pompiers dans l'incendie, et en blessant 7 autres (lire l'article complet). Cela reste tragique, inacceptable, mais ne doit pas faire oublier pour autant que derrière cet incendie, il y a des zones d'ombres et des questions intéressantes à poser.
 
D'ailleurs, au sujet des incendies des bâtiments de Iron Mountain, en 2006, au Canada et en Angleterre, un commentaire toujours issu du site Zerohedge nous en apprend un peu plus :
 
« Iron Mountain, établie à Boston, dans le Massachusetts, entrepose les documents de plus de 156.000 entreprises et organisations dans quelque 36 pays à travers le monde.
 
Les enquêteurs de services de prévention des incendies avaient conclu à des incendies criminels en 1997 et 2006 à New York et Londres, ce qui avait déclenché une série de requêtes juridiques en lien avec la destruction des documents. » (Commentaire original : zerohedge.com, propos issus de cet article du Washington post)

Ce qui reste amusant, ce sont les précisions du journal Libération quand à cette société :
 
« Iron Mountain est une entreprise spécialisée dans le stockage de documents pour les entreprises, « les opérations de récupération après sinistre et de sauvegarde en ligne », « pour protéger les données (des entreprises » et promet « un niveau de sécurité et de fiabilité inégalé en ce qui concerne les solutions de sauvegarde, un contrôle optimal pour protéger les données », d'après son site internet. »
Le stockage est tellement sur qu'ils en sont à leur troisième catastrophe... Ça donne envie de stocker chez eux...
 
Par Benji - les moutons enrages
 
Notes annexes
 
[1] Les banques devront limiter les contrats à terme fx à 10 % des actifs, Les banques doivent respecter la résolution avant le 30 avril (zerohedge)



Commentaires 2

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • « Un barbu c'est un barbu, trois barbus c'est des barbouzes » faisait dire Michel Audiard à Lino Ventura dans le film les barbouzes ! De même que l'on pourrait dire « Un feu, c'est un feu, trois feux c'est une incinération ! ». Dommage que les criminels en col blanc aient provoqués des victimes dans cette affaire. Le papier ce n'est rien comparé en rapport à une vie humaine. Sincères condoléances aux familles des pompiers tombés au feu et sous l'effondrement de ce mur.

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • Comme tu l'évoques, il est triste de constater que les vies humaines ne signifient plus rien face au profit. Ces hommes sont morts à cause de ces énièmes magouilles de banksters, tout comme à l'image des milliers de morts lors des attentats du 11/9 pour des raisons similaires (en partie).

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Incendies »