Angleterre : La banque HSBC demande à ses clients de justifier leurs retraits d'argent


Les Britanniques qui ont choisi de confier leurs économies à la HSBC sont hors d'eux. Et on les comprend: depuis quelques mois beaucoup n'ont pas pu retirer de grosses sommes sans fournir de documents prouvant l'utilisation qu'ils comptaient faire de cet argent.
 
Interrogés par la BBC, plusieurs clients de la banque ont en effet raconté qu'il leur avait été impossible de récupérer des sommes allant de 5000 à 10.000 livres (soit 6000 à 12.000 euros) car ils n'avaient pas pu montrer de justificatif ou que leur conseiller n'avait pas jugé valable la raison de leurs retraits. Un comble pour Stephen Cotton, l'un des clients, qui ne s'est pas remis de l'attitude de la HSBC.
 
« Cela fait 18 ans que je suis dans cet établissement. Tout le monde me connait là-bas. On ne devrait pas avoir à expliquer pourquoi on veut retirer de l'argent. C'est le notre, pas le leur » 
,s'est-il emporté sur la BBC.
 
« Pas de justificatif valable »
 
Plus tôt au mois de janvier, Mr Cotton voulait simplement retirer 7000 livres (environ 8500 euros) de l'un de ces comptes d'épargne débloqués. Comme il l'avait alors expliqué à son conseiller, il souhaitait rembourser sa mère qu'il lui avait accordé un emprunt il y a quelque temps.
 
« Quand j'ai donné l'ordre de retrait, on m'a dit que je n'avais pas de justificatif valable pour expliquer l'utilisation de cet argent. La banque voulait une lettre de la personne concernée (sa mère, ndlr). »
Et comme si ça n'était pas suffisant, les employés de la banque ont ensuite refusé de lui communiquer la somme qu'il pouvait retirer sans fournir une quelconque preuve.
 
« J'ai dû faire plusieurs ordres de retraits. J'ai demandé « je peux avoir 5000 livres ? », ils m'ont dit non. J'ai demandé: « je peux avoir 4000 livres ? », ils m'ont dit non. Quand j'ai demandé 3000 livres, ils m'ont dit « oui, ça ira, Mais pas question de revenir dans la même journée pour effectuer un second retrait. »
Rétropédalage de la banque
 
Furieux, il a écrit au service client de la HSBC pour se plaindre du fait qu'il n'avait pas été prévenu de cette nouvelle pratique. La réponse de la banque ?
 
« Étant donné que cela ne modifiait pas les conditions générales des contrats, nous n'avions aucune raison de prévenir les clients du changement avant qu'il ne s'opère »
, rapporte la BBC. Une attitude qui a outré plus d'un client. Et malgré les déclarations assurant sa bonne foi quant à ces nouvelles modalités, la HSBC vient d'annoncer qu'elle faisait demi-tour après avoir reçu de nombreuses plaintes :
 
« Nous avons l'obligation de protéger nos clients et de minimiser les risques de crimes et délits financiers. Cependant, suite aux retours de nos clients, nous mettons à jour les règles à suivre par nos conseillers et leur rappelons qu'il n'est pas obligatoire pour le client de fournir de justificatif avant le retrait d'une grande somme d'argent et que l'absence d'un tel justificatif n'est pas une raison pour refuser un retrait. »
Une bonne nouvelle pour les Britanniques qui pourront à nouveau utiliser leur argent comme ils l'entendent.
 
Source huffingtonpost
 
Il manque 70 milliards d'euros de fonds propres à HSBC
 
C'est un pavé dans la marre qu'a jeté une société d'analyse financière asiatique basée à Hong Kong en indiquant dans une note que dévoile Le Telegraph de Londres que la banques HSBC aurait surestimé ses actifs de plus de 50 milliards de livres et, finalement, aurait besoin d'une injection de capital de près de 70 milliards d'euros.
 
Dans le rapport, les analystes (qui ne sont pas vraiment des débutants, le CV étant épais comme le bras et Le Telegraph donne les détails) appliquent ce qu'ils décrivent comme un « test de stress modéré » pour les bilans des principales filiales de HSBC. De cette analyse, ils concluent que même en utilisant une estimation basse, les actifs de la division de Hong Kong de la banque, par exemple, sont surévalués d'environ 15 milliards de dollars, tandis que ceux de sa filiale au Royaume-Uni pourraient être surévalués de 17 milliards de dollars.
 
Les besoins en nouveaux capitaux pourraient représenter jusqu'à 111 milliards $ !
 
Les analystes ont même indiqué que « tout en ayant des ratios de capital déclaré bien au-dessus des moyennes des pairs, les ratios de capital déclaré par HSBC semblent être rien de plus qu'un mirage si notre analyse est correcte ». Ils ont logiquement conclu qu'il valait mieux vendre ses actions HSBC... vous pouvez aussi envisager de fermer votre compte et de changer de banque... ou même de monnaie en achetant par exemple, je ne sais pas moi, de l'or !
 
HSBC, qui a évidemment été contacté, « a refusé de commenter ». Voilà de quoi vous rassurer, vos sous sont bien gardés par des banques dont les bilans ne sont pas très transparents ! Nous le savions déjà, nous le disons depuis des années, pour la première fois, un cabinet d'analystes le confirme, c'est ce qui fait toute l'importance de cette information.
 
Source le contrarien



Commentaires 3

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • Dommage que les clients fassent encore confiance aux banques et au système financier. D'ailleurs ne voit-on pas de plus en plus de publicité pour les banques et les organismes de crédit ? Comme si le bonheur résidait dans le fait de placer son argent. Ah des taux à 5% ! Ça fait rêver, oui mais ça vous rapporte réellement combien, vous qui gagnez entre 1200 et 2000 ? par mois ? Bien moins qu'utiliser cet argent dans votre quotidien, car un découvert, les frais bancaires, les agios, le fisc vous bouffent pratiquement la totalité des gains acquis. Résultat vous finissez par être moins riches que vous le supposiez. Gardez votre argent en tant qu'énergie pour échanger des biens et des services, pas pour en faire un produit qui est sensé s'auto-alimenter. Avez vous déjà vu une vache s'auto-dévorer pour grossir ? Non, bien sûr, alors n'allez pas à contre-courant des lois naturelles car l'argent n'y échappe pas non plus.

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • D'un autre coté, et même si cela s'avère de plus en plus avisé et légitime, que de difficultés pour contourner le système en vivant sans compte bancaire ! Et je ne parle pas de crédit, car un employeur refuse de te payer en liquide, bien que la loi autorise à ce qu'une partie du salaire soit délivrable en espèces, recherche d'un appartement idem, etc etc. Tout comme l'illusion d'une démocratie par le vote, la « non obligation » de posséder un compte bancaire se révèle difficilement contournable ! Le pire à venir, et dont personne ne parle, est le passage total au paiement numérique, qui rendra tout travail au noir impossible et finira par donner la main totale au gouvernement et à leurs amis banquier pour disposer de notre argent à leur guise...

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • À ce moment là, il y aura belle lurette que je serai installé dans ma cabane quelque part ailleurs. Actuellement je n'ai ni travail, ni aide, ni RSA, ni compte bancaire et pourtant je vis mieux qu'avant sans avoir besoin ni de voler, ni de truander. Je ne sais même pas si j'ai encore des droits à la sécu ! Je te l'ai déjà dit cher ami, les guides ne nous laissent pas tomber mais ne nous facilitent pas la vie non plus ...

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Economie »