Amérique centrale : un violent séisme de magnitude 7.6 au Costa Rica fait deux morts


Un séisme majeur de magnitude 7,6 a fortement secoué mercredi la côte pacifique du Costa Rica, faisant deux morts par crise cardiaque selon la Croix-Rouge.
 
L'Institut de géophysique américain (USGS) a indiqué que le tremblement de terre s'est produit mercredi à 14H42 GMT (08H42 heure locale), avec pour épicentre une zone située dans la péninsule de Nicoya, à 3 km du village de Samara, dans le nord-ouest du pays.
 
A Filadelfia, ville voisine de Nicoya, deux personnes âgées sont mortes de crise cardiaque, « car elles n'ont pas supporté l'impact du séisme », a annoncé un porte-parole de la Croix-Rouge. Selon lui, seuls quelques blessés légers et des dégâts généralement mineurs ont par ailleurs été enregistrés dans cette zone en dépit de la forte intensité des secousses.
 
« Le plus important est que la population garde son calme, il n'y a pas de dégât majeur », a déclaré à la presse la présidente costaricienne Laura Chinchilla.
 
Une alerte au tsunami, lancée dans dix pays par le Centre d'alerte des tsunamis dans le Pacifique, a été restreinte par l'USGS à trois pays avant d'être finalement levée quelques heures après le séisme.
 
La secousse, survenue au large de la province touristique de Guanacaste, sur la côte Pacifique du Costa Rica, a été fortement ressentie dans une bonne partie du pays et a momentanément provoqué des coupures d'électricité et des liaisons téléphoniques, selon les médias locaux.
 
Dans la capitale, située à environ 200 km de l'épicentre, de nombreux immeubles et écoles ont été évacués, poussant plusieurs milliers de personnes dans la rue.
 
Les secousses telluriques ont également été ressenties au Nicaragua, au Panama - limitrophes du Costa Rica- ainsi qu'au Salvador.
 
Consulter aussi :
 
 • Centre d'information de l'USGS sur le séisme
 • Centre d'alerte des tsunamis dans le Pacifique
 • Réseau sismologique national (RSN) du Costa Rica
 • Centre Sismologique Euro-Méditerranéen

Mise à jour du 06 septembre :
 
L'OVSICORI (Observatorio Vulcanologico y Sismologico de Costa Rica) a dénombré 190 répliques jusqu'à présent de magnitude comprise entre 3 et 4,7.
 
On dénombre un tué et une trentaine de blessés. L'hôpital de Puntarenas a du être évacué et fermé. Une alerte tsunami pour la côte américaine du Pacifique a été de courte durée, les risques ne s'avérant que localisés.

05.09.12-El-Castillo-de-La-Fortuna-Ricardo-Villalobos.jpgLe CNE (Commission nationale d'urgence) a déclaré le niveau d'alerte rouge pour toute la région.

De nombreuses routes ont été touchées dans la province du Guanacaste, et l'effondrement du vieux pont métallique Naranjal de Sarapiqui a isolé un village. Trois glissements de terrain importants sont également dénombrés. Le Temple colonial à Nicoya, âgé de 377 ans a fortement souffert ainsi que plusieurs églises.
 
Selon le Collège des ingénieurs et architectes, les dégâts aux bâtiments sont considérés comme minimaux, en raison de la haute qualité des matériaux employés et des constructions qui correspondent aux normes du code sismique de 1974.

05.09.12-Costa-rica-liquefaction-Rosalbina-seguraAu niveau des volcans : on signale un effondrement au niveau du cône de l'Arenal, une émission forte de vapeurs au lac acide du Poas, et de nouvelles fissures sont apparues au Rincon de la Vieja, situé dans la province du Guanacaste. De la liquéfaction a été remarquée, malheureusement sans précisions de grandeur, ni localisation.
 
L'USGS attribue ce séisme et les répliques aux failles de chevauchement situées sur ou à proximité de la zone de subduction à l'interface entre les plaques Cocos et Caraïbes. A cette latitude, la plaque cocos se déplace vers le NNE par rapport à la plaque Caraïbes à la vitesse de 77 mm/an.
 
Au cours des dernières 40 années, la région a subi environs 30 séismes de magnitude 6 ou plus élevée. Deux d'entre eux furent de magnitude supérieure à 7 : en août 1978, une secousse de M 7,2 a été située au NNE de l'épicentre de celui du 5 septembre 2012. En mars 1990, un séisme de M 7,3 a secoué la péninsule à 50 km. à l'ESE de l'actuelle position. Tous ces évènements n'ont pas causé de décès. Le séisme le plus proche avec des morts fut celui d'avril 1973, de magnitude 6,5, à 80 km. au NE : 26 tués et plus de 100 blessés.
 
Source : earth-of-fire


Vidéos :



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Activité sismique »