Alaska : Niveau d'alerte rouge suite à l'éruption du volcan Pavlof


Après une montée en puissance le 31 mai déclenchant une alerte aviation orange, le niveau de trémor du Pavlof a augmenté le 2 juin à 15h, passant en alerte aviation rouge. Des pilotes signalent l'éruption et un panache montant à 6.700 mètres, avant de s'étendre vers l'est sur 80 km.
 
Il y a environ 5 ou 6 heures l'A.V.O a élevé les niveaux d'alerte à leur maximum, soit Rouge pour l'aviation et « Warning » pour le niveau d'activité volcanique. Le RSAM montre en effet une très rapide hausse à partir de 23h00 TU et les valeurs enregistrée sont multipliées par 4 en l'espace de deux heures. Actuellement cette sismicité intense se poursuit mais est stabilisée.

RSAM_volan_Pavlov_02_03_juin_2014.png

Evolution du diagramme RSAM au cours des 24 dernières heures. Image: A.V.O./U.S.G.S

En surface cette hausse est toute aussi manifeste avec la présence d'un panache de cendres bien plus important (photographie d'illustration prise depuis Cold Bay par Christopher Diaz). Le panache produit par cette activité, de taille modérée est bien visible depuis l'espace ce qui permet d'estimer sa longueur (au moment où l'image satellite à été prise) : 70 km environ. Celle-ci a pu encore augmenter ces dernières heures, mais nous ne le saurons que... dans quelques heures, le temps que les diverses infos arrivent.
 
Cette activité explosive n'est pas seule. Si l'on regarde attentivement les images de la webcam de la FAA, on peut s'apercevoir que de temps à autres, le panache de l'éruption devient plus grand, plus riche en vapeur et, surtout, se met à dévaler la pente nord-ouest du volcan : des écoulements pyroclastiques se mettent en place.
 
Il ne s'agit pas d'écoulements de même nature que celui qui a dévasté la côte est du Sangeang Api il y a quelques jours : il ne résultent en effet pas d'une activité explosive « directe » (le magma sort lors d'une explosion) mais d'une activité explosive « secondaire » due à l'interaction entre la coulée de lave et la couche de glace/neige.
 
Et oui, on l'oublie un peu trop souvent : les coulées des lave, même assez fluides, peuvent générer des écoulements pyroclastiques... et les cas sont nombreux (Fuego, Klyuchevksoy, Etna pour ne citer que des volcans célèbres) et commencent à être bien étudiés (notamment par le volcanologue de l'INGV Boris).
 
C'est d'ailleurs en partie à cause de ce type de phénomène que je cesse de militer (pacifiquement je vous rassure) depuis 10 ans pour que cesse la mauvaise médiation de type « volcan rouge-gris » et « volcan explosif-effusif », expressions que vous ne verrez jamais employées ni sur ce blog, ni sur le site de l'ACTIV.
 
Un petit time-lapse fait à partir des images de la FAA permet de voir la mise en place de ces écoulements de manière plus dynamique (vidéo ci-dessous).
 
Article complet sur Culture Volcan


Vidéos :



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Activité volcanique »