Affaire Waterhouse : l'auteur du « Jillings Report » s'exprime


Comme à l'accoutumée, dès qu'une affaire sensible met en cause des personnalitées influentes, la justice piétine. Corruption, intimidation, élimination et désinformation font partie des pratiques courantes pour permettre aux responsables de ces atrocités de vivre en toute impunité !
 
L'homme derrière le rapport Jillings sur le scandale des sévices infligés aux enfants du Nord du Pays de Galles s'est exprimé sur le fond de l'histoire de son enquête interdite. John Jillings a été nommé par l'obsolète Conseil du comté de Clwyd en 1994 pour examiner les horreurs qui se sont produites dans des foyers d'accueil comme Bryn Estyn à la suite des allégations portant sur les dissimulations la police du Nord du Pays de Galles.

Le scandale est revenu sur la scène publique après l'enquête bâclée de Newsnight qui a qualifié Lord McAlpine à tort de pédophile. Maintenant, cet homme de 78 ans, a révélé qu'il était:

 • dérouté par le manque de coopération de la North Wales Police à son enquête;
 • persuadé que les horreurs du scandale devraient être « mises de coté »;
 • persuadé que la tempête actuelle ne profite à personne, mis à part les médias

L'ancien patron des services sociaux de Derbyshire, qui vit toujours dans le comté anglais, a déclaré :

« Cela devrait être mis de coté car je pense que les jeunes qui se trouvaient là sont à présent bien dans leur vie. (...) J'aurais pensé qu'ils aimeraient voir toute cette histoire mise de coté, plutôt que cette dernière soit constamment rappelée. »

Le rapport de M. Jillings n'a jamais été publié en raison de craintes que le conseil de Clwyd soit jugé responsable et n'ait à payer les indemnisations pour les jeunes qui avaient subi des sévices sexuels. Les assureurs quant à eux exercent des pressions pour étouffer et mettre fin à cette enquête. Lire à ce sujet « Les assureurs peuvent efficacement réduire au silence les services sociaux en menaçant de retirer leur couverture s'ils publient les résultats des enquêtes (anglais) » et « L'assureur a tenté de mettre fin à l'enquête sur la maltraitance des enfants Le rapport devait être gardé secret (anglais) ».

Après avoir lu plus haut que « les jeunes qui se trouvaient là sont à présent bien dans leur vie », il est normal de vouloir savoir ce qu'ils sont devenus pour constater leur épanouissemnt et leur réussite sociale dans ce monde merveilleux, et le constat est accablant...

Décès d'anciens résidents de foyers pour enfants de Clwyd :
 
 • Robert Chapman, un ancien résident de Bryn Alyn, est mort suite à une chute d'un pont de chemin de fer.
 
 • Robert Arthur Smith, un ancien résident de Bryn Alyn, s'est suicidé en mai 1978, âgé de 16 ans, par overdose de médicaments antidouleur.
 
 • Barry Williams, ancien pensionnaire de Little Acton Assessment centre à Clywd, retrouvé mort dans un appartement où il vivait dans la pauvreté, âgé de 21 ans.
 
 • Adrian Johns, ancien résident de Bryn Alyn, est mort dans un incendie en 1992 âgé de 32 ans à Brighton, Sussex. Verdict - Assassinat (unlawful killing).
 
 • Heath Kelvin Jones, ancien résident de Bryn Alyn, retrouvé mort en 1992 dans un studio, âgée de 18 ans. Cause de la mort, une insuffisance respiratoire aiguë due à l'abus de solvants.
 
 • Peter Wynn s'est pendu en Janvier 1994, âgé de 27 ans.
 
 • Brendon Randalls, un ancien résident de Bryn Estyn, est mort à l'âge de 27 ans suite à un abus d'alcool en Avril 1994. Il aurait été victime d'une agression sexuelle sordide.
 
 • Richard Williams a été trouvé mort dans une voiture à l'age de 18 ans en juillet 1994. Il aurait subi des mauvais traitements pendant les soins.
 
 • Craig Wilson s'est pendu novembre 1994 à l'age de 16 ans.
 
 • Lee Johns, également connu sous le nom Lee Homberg, ancien résident de Bryn Alyn où il a été affirmé qu'il avait été abusé sexuellement. Décédé en Février 1995 âgé de 37 ans.
 
 • Mark Humphries s'est pendu en Février 1995 âgé de 31 ans. Accusé d'abus sexuels contre les préposés aux soins.
 
 • Simon Birley, ancien résident de Bryn Estyn, à été trouvé pendu en mai 1995 à l'age de 27 ans. Il aurait été abusé sexuellement par un préposé aux soins.
 
Traduction de Golden Awaken - merci à lui pour ces nouveaux détails dans cette affaire
 
Lire aussi : Affaire « Waterhouse » : scandale pédophile au Pays de Galles !



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Juridique »