Activité solaire inquiétante : Une 3ème éruption solaire de classe X en moins de 24 heures


Nouvel accroissement de l'activité solaire : Après la news que j'ai publié aujourd'hui, le soleil a émis une troisième importante éruption solaire. Cette éruption est classée comme une X 3.2 et a été accompagnée d'une éjection de masse coronale. C'est la plus forte jusqu'à présent cette année, et elle surpasse en force les deux précédentes - de classe X elles aussi - et qui ont eu lieu plus tôt dans les dernières 24 heures !
 
Je n'ai jamais de mémoire rapporté une telle activité, car 3 éruptions de classe X en 24 heures, ce n'est quand même pas rien, d'autant plus qu'elles surviennent après une longue période d'accalmie depuis ses derniers soubressauts significatifs survenus vers la fin 2012. Je n'ai malheureusement pas les qualifications nécéssaires pour en tirer des conclusions, les experts eux mêmes n'en sont pas capables... La force de l'activité semble s'intensifier, et la tâche qui en est responsable (AR1478) sera bientôt face à nous ! Y'a il des chances de voir l'évènement de 1958 (Carrington) se reproduire ? Difficile à dire pour le moment, mais c'est une possibilité à ne pas écarter. Le veilleur
 
Une tache solaire sur la partie Est du soleil crépite de puissantes éruptions solaires de classe X. La tâche solaire AR1748 est apparue et a annoncé la couleur durant les premières heures du 13 mai, avec une éruption de classeX 1.7 (0217 TU), rapidement suivie par une éruption de classe X 2.8 (1 609 UT) et nouvellement suivie d'une éruption de classe X3.2 (0117 UT mai 14). Ce sont les éruptions les plus fortes de l'année jusqu'ici, et elles signalent une augmentation significative de l'activité solaire. Les prévisionnistes du NOAA estiment à 40% de chances l'apparition d'éruptions de classe X au cours des prochaines 24 heures.
 
Toutes ces éruptions ont produit de forts éclairs de rayons ultraviolets extrêmes. Voici la vue de la dernière éruption, qui a enregistré une éruption de classe X 3.2 sur l'échelle de Richter des éruptions solaires, fournie par la Solar Dynamics Observatory de la NASA.
 
Ces explosions solaires ont également lancé des éjections de masse coronale (CME) dans l'espace. Les coronographes à bord de l'observatoire solaire et de l'Heliospheric Observatory poursuivent les nuages de plasma (voir animation). La planète qui apparaît dans l'animation de la CME est Mercure. Bien que les éjections semblent la frapper, ils n'en est rien. En fait, aucune planète n'était dans la ligne de mire. Cependant, les éjections semblent être sur la bonne voie pour atteindre les engins spatiaux (satellites) Epoxi (Extrasolar Planet Observation and Deep Impact Extended Investigation - wiki) et Spitzer (télescope spatial infrarouge - wiki) de la NASA les 15 au 16 mai.
 
Lorsque les premières manifestations commencèrent le 13 mai, la tache solaire responsable était cachée derrière le flanc Est du soleil, mais maintenant, la rotation solaire déplace la région active en vue de la Terre. L'Observatoire solaire et héliosphérique (Solar and Heliospheric) a saisi cette vue de la tache AR1748 émergente, le 14 mai.
 
La taches solaire AR1478 n'est pas particulièrement grande, mais elle est complexe, avec beaucoup de coeurs sombres éparpillés à travers sa zone d'influence. C'est un signe d'un champ magnétique solaire très complexe. Lorsque les lignes enchevêtrées de force magnétique s'entrecroisent, se traversent, puis se reconnectent le tour est joué, Une éruption se produit !
 
Les prévisionnistes de la NOAA estiment à 40% de chances de nouvelles éruptions solaires de classe X au cours des prochaines 24 heures.

Source spaceweather.com - Traduction par Le-veilleur


Vidéos :



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Activité solaire »