3ème guerre mondiale : Les conséquences réelles, ou le scénario de l'Apocalypse


Au vu actuel des tensions croissantes concernant une intervention militaire en Syrie orchestrée par Washington, il est nécessaire de faire le point sur ce qui se produirait si cette guerre avait réellement lieu.

Pour le moment, Obama s'est momentanément ravisé, ayant probablement pris conscience que passer outre la décision de l'onu lui serait préjudiciable aux prochaines élections, alors que le peuple américain est majoritairement contre une intervention, et, disons le, en a marre du comportement belliqueux de leur président. Ne nous attardons pas sur notre pitoyable Hollande qui se retrouve ridiculisé et seul, prouvant une fois de plus son incapacité à gouverner ne serait-ce qu'un bête paté de maison ! (lire à ce sujet un article dur actualites du droit)

Cela dit, on ne va pas tourner autour du pot : nous sommes assis sur une poudrière ! Comme le dit Louis d'Alencourt « Amis français, attention ! Si vous croyez assister avec l'attaque de la Syrie à une guégerre de plus confortablement assis dans votre canapé, vous allez avoir une sacrée surprise. Le monde lisse et pépère dans lequel vous vivez, perturbé certes par la crise économique mais pas suffisamment pour remettre en question le système, est sur le point de prendre fin... ».

Je pense également que suite a la guerre en Irak, nombre d'entre vous pensent à tort que ce ne serait qu'un conflit de plus, n'ayant pas ou peu d'impact sur votre vie de tous les jours, mais la donne est différente cette fois ci, et les retombées d'un tel conflit prendraient une tournure apocalyptique... Le veilleur *

Ces dernières années, nous avons assisté à une redistribution des cartes dans le monde arabe, en Afrique du Nord et au Proche-Orient. Dans trois pays frontaliers, la Tunisie, la Libye et l'Egypte, des régimes stables ont été remplacés par des régimes islamistes et baignent depuis dans une instabilité permanente.

Cette instabilité bloque d'une part la reprise économique et plonge d'autre part les populations dans une impasse politique. En effet, les gouvernements ouvertement musulmans qui ont fait suite à des régimes laïcs se sont révélés des échecs. Les populations de ces trois pays ont perdu à la fois leurs espoirs dans un renouveau économique et dans un renouveau politique. Une impasse totale. Ces populations excédées, sans espoir et qui n'ont plus rien à perdre sont psychologiquement prêtes pour la suite.

D'autres pays musulmans ont été touchés par des tentatives de déstabilisation : le Maroc, la Turquie et bien sûr la Syrie. D'autres enfin sont étonnement calmes. Je pense à l'Algérie. Je me demande si ce dernier domino ne tombera pas en même temps que la France. Plonger l'Algérie dans le chaos, comme ses voisins, c'est assez facile. Une guerre de succession au décès de Bouteflika (accélérer sa mort ne serait pas dur) suffirait. Mais comme l'Algérie est historiquement très liée à la France, si les deux pays s'effondraient en même temps, la probabilité d'un afflux énorme de réfugiés viendrait aggraver considérablement les problèmes de l'hexagone...

Bien. Nous venons de voir que l'Afrique du Nord est prête, la poudrière est en place. Au Proche-Orient, la stratégie d'encerclement de l'Iran est presque terminée. Le 11 septembre a permis de placer sous domination américaine l'Afghanistan et l'Irak, et de tenir à distance le Pakistan. La Turquie et la Jordanie sont déjà sous la coupe américaine. Le domino suivant qui devait tomber, c'était la Syrie. Car derrière la Syrie, l'objectif final est bel et bien l'Iran.

Si Assad était tombé plus tôt, la Syrie aurait rejoint l'Egypte et la Tunisie au sein du club des pays déstabilisés, ruinés et ingouvernables. Une aubaine pour Israël : diviser, c'est régner. Mais réfléchissons une minute : actuellement, la Syrie, même avec Assad, est bien dans ce cas-là ; elle est en plein chaos. Alors pourquoi l'attaquer ?

Parce qu'ils devaient finir par l'Iran, déclenchant ainsi la 3ème guerre mondiale, ce que tout le monde sait depuis des années Mais comme la Syrie résiste, l'OTAN va devoir « traiter » ces deux pays en même temps. Or attaquer la Syrie, c'est attaquer l'Iran. Parce que les deux pays sont alliés. Parce que, au travers de la Syrie, c'est l'Iran qui est visée. Parce que, même si l'Iran n'intervient pas dans le conflit, on fera comme si, quitte à créer un false flag, c'est-à-dire accomplir nous-même une agression contre nos propres forces en désignant l'Iran comme coupable.

Exactement la même stratégie qu'en ce moment en Syrie avec l'affaire des gaz chimiques. Le régime d'Assad est bien le dernier qui utiliserait de telles armes, ne serait-ce parce qu'il sait que les yeux du monde entier sont braqués sur lui et que les occidentaux n'attendent que ça pour intervenir. De son côté l'OTAN a besoin d'un prétexte pour intervenir : ils ont créés, formés et armés les rebelles uniquement pour ça.

Le false flag en Iran serait le prétexte à une riposte et déclencherait donc officiellement les hostilités avec ce pays. Or derrière l'Iran et la Syrie, il y a leurs deux puissants alliés, la Russie et la Chine. C'est pourquoi ils n'attaqueront la Syrie qu'au dernier moment, et ce moment se rapproche. Que donnerait cette 3ème guerre mondiale ?

Au Proche Orient

a) Une intervention militaire de l'OTAN en Syrie serait suivie immédiatement, ou du moins très vite, d'une extension du conflit à l'Iran, soit parce que ce dernier intervient en faveur de son allié, soit parce qu'on le forcerait à entrer dans le conflit par false flag interposé.

b) S'ensuivrait une conflagration générale avec une multitude de conflits, soit entre pays musulmans (chiites contre sunnites), soit en fonction des camps (camp occidental contre camp oriental).

c) Ceci raviverait bien évidemment les antagonismes entre israéliens et palestiniens, touchant ainsi probablement l'Egypte.

d) Ces conflits s'accompagneront très probablement de guerres civiles : les motifs économiques, religieux, tribaux ou politiques ne manqueront pas.

Dans le monde entier

a) La Russie ne peut pas rester indifférente au conflit, elle a même répété de façon constante son soutien aux régimes d'El Assad et de Téhéran. Même si la Russie ne réagit pas militairement dans un premier temps, elle sera forcément amenée à prendre position. L'extension du conflit à l'Iran ne lui laissera plus le choix.

b) La Chine, inquiète pour ses approvisionnements, devrait s'engager sur la même ligne que la Russie et faire front commun avec les russes.

c) Il n'est pas impossible que d'autres pays profitent de la situation, comme la Corée du Nord agressant la Corée du Sud, l'Inde et le Pakistan, en contentieux permanent, ou la Chine et le Japon au sujet des îles Senkaku.

Dans ce domaine, il sera très difficile de faire la différence entre false flags et agressions réelles. Je veux dire par là que le contexte serait idéal pour éliminer certains gêneurs comme la Corée du Nord, ou s'en servir pour « nettoyer » quelques contrées. Selon Albert Pike, considéré comme l'un des plus grands francs-maçons, une technique (déjà appliquée par les Illuminatis dans le passé), consiste à faire s'affronter deux entités que l'on contrôle en réalité toutes les deux, chacune ayant un rôle à jouer avant d'être elle-même détruite [1].

C'est ce qui va se passer pour Israël, pour les Etats-Unis, et pour une bonne partie de l'Union Européenne [2].

Les répercussions dans les pays occidentaux

Pour ceux qui croient que la guerre contre la Syrie va ressembler aux conflits libyens ou maliens, ils vont avoir un réveil pénible. Les dirigeants de notre pays, eux, savent bien ce qui va se passer, d'ailleurs Christiane Taubira prend les devants avec son projet de « peine de probation » : toutes les racailles seront disponibles pour piller le pays. Car, qu'est ce qui nous attend ?

a) Un conflit en Syrie puis en Iran, c'est le blocage du golf persique. Non pas que les iraniens le fassent, mais les américains, eux, s'en chargeront, et de tout façon le monde économique fera comme si. Le baril de pétrole passera instantanément à 200 dollars. Le pétrole à 200 dollars, ou plus, couplé avec une guerre au Proche-Orient, même sans intervention russe, c'est, y compris chez nous :

b) L'effondrement dans la foulée des principales places boursières. Comme parade les Etats fermeront les bourses, paralysant encore plus les économies.

c) Des difficultés d'approvisionnement et de transport dues au coût de l'énergie. On rentre dans un scénario évident d'hyperinflation.

d) Un probable bank run, c'est-à-dire que les gens vont se précipiter pour retirer leur argent des banques. Bank run ou autre, l'Etat fermera les banques. Elles sont restées fermées 10 jours à Chypre en mars dernier. Vous imaginez la France 10 jours guichets fermés ? Sans compter que les banques fermées, cela signifie : plus de virements, plus de salaires, plus de cartes bleues...

e) La suite logique, c'est des faillites en chaîne d'entreprises, à cause de l'hyperinflation, du coût de l'énergie, de la fermeture des banques, etc...

f) Mais c'est aussi la faillite des particuliers : pas d'argent qui rentre ou des licenciements en pagaille, c'est pas de sous pour régler les factures. Or, on l'a vu, la facture énergétique va exploser, mais aussi tout le reste (alimentation, médicaments...).

g) Difficultés de paiement, cela veut dire difficultés d'approvisionnement et baisse -voir absence- des rentrées fiscales. Ce sera donc aussi la faillite des collectivités locales, de la sécurité sociale, et enfin de l'Etat.

h) Les points e, f et g impliquent des ruptures d'approvisionnement en énergies, c'est-à-dire dans le meilleur des cas, descoupures momentanées d'électricité et de gaz. Pas d'électricité, c'est plus rien ; pas d'internet, pas d'informatique, pas de frigo, pas de congélateur, pas de lumière, pas de chauffage, pas de télé... et nous serons en automne... Il faut s'attendre aussi à des perturbations dans les transports en commun : pas de voitures (essence trop chère) mais aussi pas de trains...

i) La suite n'est pas difficile à imaginer : le pays virera vite à la guerre civile. Comme Taubira a vidé les prisons, ce sera encore plus facile. Vous ajoutez à cela un afflux de réfugiés en provenance de pays connaissant les mêmes difficultés... ils pilleront d'abord pour voler... ensuite pour manger... et ils finiront par occuper votre maison. Résultat : application de la loi martiale.

Vous pouvez répliquer ce scénario à tous les pays développés, Etats-Unis compris. Un dernier mot : là aussi, les false flags sont à prévoir pour accélérer le chaos. Par exemple, un virus informatique qui attaquerait les banques ou les centrales nucléaires, et qui bien entendu serait présenté comme provenant d'Iran, à titre de représailles.

Par Louis d'Alencourt - article complet sur Le Grand Réveil

Notes

* Ne voulant pas entraver la lecture de cet article à certains d'entre vous qui n'êtes pas forcément en clin à la théorie des illuminatis, j'ai tronqué le texte original pour relever les points essentiels à connaitre dans le contexte actuel. J'espère que l'auteur ne m'en voudra pas.

[1] Pour plus de détails, voir l'article très interessant « La lettre d'Albert Pike et son plan machiavélique » sur Crashdebug.

[2] Concernant l'issue de ces conflits, une prophétie de Baba Vanga - prophétesse controversée - disait que la 3ème guerre mondiale commencerait sous le règne du premier président noir américain, qu'elle démarrerait de façon conventionnelle d'abord, et qu'ensuite on verrait l'emploi d'armes nucléaires et chimiques. Wikipedia



Commentaires 3

avatar de angelo32310
  • Par Angelo32310 0 0
  • J'ai le sentiment que la France ne devrait pas se mêler à la crise de Syrie. ca sent mauvais. Ou alors on dit « et merde ! » on fonce et advienne que pourra...

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • Non, en effet, elle ne devrait pas, mais c'est ici le même scénario employé que contre la Lybie ou l'Irak. Il n'ay a pas plus d'armes chimiques employées par Al Assad que d'armes de destruction massives en Irak ! Mais les enjeux financiers et géopolitiques sont énormes et dérangent les oligarques : ressources pétrolières, pipeline entre la Syrie et l'Iran en construction, mise en place d'un gouvernement « démocratique » au moyen orient par les pantins de la maison blanche, et pour finir, nouveau pied à terre militaire aux abords de la Russie, tout en permettant cerise sur le gâteau de camoufler la chute économique imminente des usa. Hollande n'est qu'un gentil toutou qui tente benoitement d'imiter son héros, Obama, pour être son copain après la fusion transatlantique europe/états unis... C'est ce qu'on appelle un « false flag », les hommes d'al Qaeda la cia donc font péter des armes chimiques en Syrie, accusant ainsi Al Assad pour leur donner un prétexte d'attaque et ainsi réaliser leurs plans...

avatar de Jacky
  • Par Jacky 0 0
  • N'ya t'il pas un rapport avec le fait que l'Iran veuille vendre son pétrole en euros et non plus en dollars ?

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Actions militaires »